La Ville de Bruxelles lance son premier Job Day avec plus de 2.000 emplois à pourvoir

L’accès est gratuit pour les chercheurs d’emploi.
L’accès est gratuit pour les chercheurs d’emploi. - Belga/S.B.

Face à la demande croissante de recrutement dans diverses institutions, ainsi que le nombre d’emplois à pourvoir, l’ambition de la Ville est de proposer un lieu dans lequel les chercheurs d’emploi bruxellois auront accès à plus de 2.000 jobs en une seule journée. La plus-value du Brussels Job Day, qui s’installera le 4 octobre au Palais 6 du Heysel, est de créer entre les acteurs un maximum de contacts. Le chercheur d’emploi qui viendra au salon connaîtra la liste des emplois disponibles sur le site du Brussels Job Day. Sur place, il sera dirigé vers un employeur en fonction des postes qui l’intéressent. Cet événement a donc pour objectif de permettre à plus de Bruxellois de décrocher un emploi.

« L’accès à un travail décent est un élément clé pour améliorer son train de vie et s’assurer d’avoir une situation financière stable », souligne Philippe Close (PS), bourgmestre de la Ville de Bruxelles. « À côté des investissements importants que la Ville fait dans l’enseignement, c’est aussi l’emploi qui est une des conditions pour enclencher l’ascenseur social. » L’aide à la création d’entreprise sera également évoquée lors de ce salon, grâce à la présence de diverses associations compétentes dans le domaine et l’organisation de deux conférences animées par l’association Jobyourself, avec des dirigeants de start-up ayant réussi le lancement de leur projet entrepreneurial.

Conclure

Après le salon, le but est donc d’obtenir un maximum de sorties positives : il s’agira, soit, d’une mise à l’emploi, soit, d’une inscription à une formation. En effet, les organismes d’insertion socioprofessionnelle seront présents, dans le but, d’une part, de mettre en relation les personnes et d’autre part, de créer un suivi plus précis de ces chercheurs d’emploi. Des cours de codage seront aussi organisés pour se familiariser avec les outils de programmation.

«   La Ville de Bruxelles est un employeur public important avec plus de 10.000 membres du personnel et près de 150 métiers différents   », pointe Faouzia Hariche (PS), échevine des Ressources humaines. «   Notre département abat au quotidien un travail colossal pour recruter des profils qualifiés en adéquation avec les fonctions proposées. Ce salon permet donc de valoriser les opportunités d’emploi à la ville, ses avantages, de souligner son rôle sociétal en tant qu’employeur et de l’aider à répondre à ses nombreux défis.   »

Un Espace Public Numérique (EPN) sera mis à disposition le jour du salon afin d’aider les chercheurs d’emploi dans leurs recherches, et plus spécifiquement ceux freinés par la fracture numérique.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES