Paide, adversaire d’Anderlecht: «Ills croient à un nouveau miracle»

Paide, adversaire d’Anderlecht: «Ills croient à un nouveau miracle»
News

Kasper Elissaar, à quel genre de match vous attendez-vous, ce jeudi, entre Paide et Anderlecht ?

Je pense qu’il est peu probable que Paide arrache ne fût-ce qu’un match nul contre Anderlecht. Paide est clairement un outsider et le RSCA grand favori. Mes compatriotes auraient besoin d’un miracle pour se qualifier pour les barrages.

Le meilleur joueur de Paide est Ragnar Klavan, l’ancien défenseur de Liverpool. Mais d’autres éléments se sont révélés cette saison…

Klavan a clairement élevé le niveau général et la confiance de l’équipe. Les autres joueurs clés sont le gardien Mihkel Aksalu – un ancien portier de l’équipe nationale d’Estonie – et l’ailier Siim Luts – un gars du cru qui a joué pendant des années dans la première ligue tchèque et qui possède beaucoup d’expérience internationale. Mais, en réalité, la vraie star cette saison aura été Ebrima Singhateh, un véritable supersub, qui vient du banc et décide des matchs avec sa vitesse et sa capacité de dribble.

Cette double confrontation contre Anderlecht, c’est en quelque sorte une grande fête pour les Estoniens ?

Ce sera l’apothéose de leur incroyable parcours européen avec, dans un coin de leur tête, le rêve de prolonger l’aventure via un nouveau miracle. Ce match représente pour Paide et l’ensemble du club tout ce qu’ils ont accompli ces derniers mois. Ce fut une saison historique. En mai, ils ont remporté leur toute première Coupe d’Estonie et, en juillet, ils ont signé leur toute première victoire en compétition européenne avant de décrocher leur première qualification pour le deuxième tour et maintenant pour le troisième tour. Paide, c’est la preuve vivante que tout est possible quand vous êtes prêt à souffrir et à tout donner, quoi qu’il arrive. Les joueurs auront à cœur de montrer leurs qualités à un public plus large. Ils ont rarement l’occasion de se mettre en vitrine et ils sont bien décidés à saisir leur chance. Ils y croient.

A quelle atmosphère doit-on s’attendre dans le Coq Arena de Tallinn ?

Paide espère vendre plus de 7000 billets pour jeudi, mais à mon avis on sera plus proche des 5000 spectateurs dans une enceinte qui peut en accueillir 14 000. C’est une situation inédite pour les fans, qui doivent se déplacer dans un autre stade, Paide étant séparé de Tallinn d’une petite centaine de kilomètres.

Paide n’aura vraiment aucune chance à vos yeux ?

La seule chose qui pourrait jouer en sa faveur, c’est qu’Anderlecht risque de le sous-estimer, même inconsciemment. Il y a aussi le rythme des matches, que les Mauves n’ont pas encore alors que les Estoniens sont en pleine saison avec déjà plus de 20 rencontres dans les jambes. Mais il faudrait vraiment un gros concours de circonstances pour que le RSCA se fasse surprendre.

Sportivement mais aussi financièrement, Paide Linnameeskond ne boxe pas dans la même catégorie qu’Anderlecht…

Tous les joueurs de Paide sont professionnels mais le salaire annuel moyen est d’environ 30 000 euros. Quant au budget du club, il était de 1,6 millon d’euros cette saison.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)Le Coq (Flandre occidentale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en SC Anderlecht