260 pompiers mobilisés pour lutter contre deux incendies dans la région d’Arles

260 pompiers mobilisés pour lutter contre deux incendies dans la région d’Arles
Capture vidéo Twitter

A Arles, le feu est parti depuis des roseaux et des broussailles vers midi, avant de se propager rapidement et de sauter la Nationale 113, un axe stratégique qui assure la jonction de l’A54 entre Nîmes et Marseille, a-t-on appris auprès des pompiers des Bouches-du-Rhône.

Sur le secteur, quatre Canadair et 120 pompiers sont dans une sorte de «guérilla urbaine» pour «tout faire» pour éviter que le feu, qui a parcouru une trentaine d’hectares, n’atteigne les habitations ou les commerces proches, ont détaillé les pompiers.

La N113 a été coupée dans les deux sens.

De l’autre côté du Rhône, côté Gard, quelque 140 pompiers étaient mobilisés sur la commune de Générac pour un feu qui en début d’après-midi avait déjà parcouru 150 hectares de végétation basse et de pins, ont détaillé les pompiers de ce département dans un point de situation. Un pompier a été légèrement blessé sur cette intervention.

C’est sur le territoire de cette même commune que le pilote d’un Tracker 22 avait perdu la vie en août 2019 en luttant contre un violent incendie qui avait brûlé 800 hectares de végétation, dans un contexte de canicule historique dans le sud de la France.

Jeudi, il était recommandé d’éviter à tout prix ces deux secteurs. D’une manière générale, les 25 massifs des Bouches-du-Rhône étaient interdits d’accès jeudi, des calanques aux Alpilles toutes proches d’Arles, en raison de la chaleur et des rafales de vent attendues jusqu’à 85 km/h, selon la préfecture.

Même chose dans le Gard, où toute la zone partant d’Alès à Arles était déjà en vigilance rouge face aux risques des feux de forêt.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde