Grève suspendue chez British Airways après une offre salariale améliorée

Grève suspendue chez British Airways après une offre salariale améliorée
Belga

Le mouvement du «personnel d’enregistrement de British Airways à l’aéroport d’Heathrow a été suspendu après que l’entreprise a fait une offre de rémunération considérablement améliorée», a indiqué Unite, l’une des deux organisations qui appelait à la grève, dans un communiqué.

La mobilisation, annoncée fin juin mais dont la date restait à fixer, concernait certains membres du personnel d’enregistrement et du personnel au sol, qui se sont vus imposer une réduction salariale de 10% pendant la pandémie.

Ils demandaient le rétablissement de leur salaire, rejetant l’idée d’un bonus unique proposé par la compagnie.

«Ce sont des travailleurs de première ligne confrontés quotidiennement à la colère des clients, le moins qu’ils méritaient étaient un salaire équitable», a dit dans un communiqué Nadine Houghton, dirigeante nationale de GMB, l’autre syndicat mobilisé.

Les adhérents des deux syndicats devront désormais se prononcer, par un vote, sur l’offre en question, dont les détails n’ont pas été rendus publics.

«C’est une excellente nouvelle pour nos clients et nos employés», a pour sa part réagi l’entreprise, dans une déclaration transmise à l’AFP.

British Airways, qui peine à suivre la reprise du trafic et avait déjà allégé son programme de vols depuis plusieurs mois, à cause notamment d’un manque de personnel, avait annoncé mercredi annuler 10.300 vols supplémentaires d’ici fin octobre.

La compagnie, qui avait déjà annoncé des centaines d’annulations la veille, a assuré «protéger autant que possible les vols de vacances» et a indiqué que les vols annulés le sont sur des lignes où les avions sont moins remplis.

British Airways, qui opérait quelque 850 vols quotidiennement avant la pandémie de Covid-19, a réduit au total de 13% son programme de vols pour la saison estivale.

Depuis la levée des restrictions sanitaires dans de nombreux pays, notamment au Royaume-Uni, en début d’année, les transporteurs font face à des difficultés pour répondre à une demande en forte hausse, principalement à cause de difficultés à recruter.

Le pays avait aussi assisté fin juin à la plus grosse grève du rail en 30 ans, un mouvement qui pourrait se poursuivre pendant l’été et s’étendre à de nombreux secteurs, alors que l’inflation galopante alimente la grogne de syndicats qui voudraient voir les salaires suivre le mouvement.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde