Les Engagés pressent la majorité d’avancer sur le déploiement des bornes de recharge

Les Engagés pressent la majorité d’avancer sur le déploiement des bornes de recharge
Belga

Avec l’espoir d’être rejoints par la majorité.

«Les choix politiques ont été faits: l’électrification de toutes les voitures de société à partir de 2026 a été actée tout comme, au niveau européen, la fin des nouveaux véhicules thermiques en 2035. Aujourd’hui, il faut absolument avancer dans les appuis techniques à ces décisions» alors que les objectifs wallons - 12.000 points de charge à l’horizon 2026 contre 847 actuellement - restent bien en-deçà de ceux des autres régions, explique le député centriste Julien Matagne.

Selon ce dernier, la Flandre prévoit ainsi quelque 30.000 points de charge en 2025 et Bruxelles vise les 22.000 points en 2035. «En Wallonie, le ministre Henry mise sur les rechargements au domicile mais c’est sans compter sur les gens qui habitent en ville et n’ont pas de garage ou ceux qui habitent en appartements», poursuit Julien Matagne dont le parti a récemment déposé, outre la motion de ce mercredi, 4 textes techniques visant à booster le déploiement des bornes de recharges publiques au sud du pays.

«Nous plaidons premièrement pour que le financement de ces bornes soit intégré dans le Fonds régional pour les investissements communaux (FRIC) parce qu’à part un malheureux subside de 1,8 million d’euros annoncé en juillet dernier, les communes ne disposent d’aucune aide directe de la Région pour installer des bornes de rechargement», détaille le député des Engagés.

Dans ses propositions de décret, le parti défend également le développement en Wallonie de l’expérience-pilote menée à Woluwe-Saint-Pierre visant à ce que des points de recharge soient intégrés aux poteaux d’éclairage public ainsi que l’électrification progressive des emplacements de stationnement. «Selon les chiffres de la Febiac, 1 véhicule sur 8 sera électrique en 2030. Un emplacement sur 8 devrait donc être équipé d’un système de rechargement, dans les nouveaux lotissements mais aussi dans les parkings existants qui seront rénovés», souligne M. Matagne.

Pour les Engagés, l’avenir passe enfin par un «droit à la prise» tel qu’il existe déjà à Amsterdam, permettant à tout propriétaire d’un véhicule électrique d’introduire une demande d’installation de borne de rechargement à une distance raisonnable - 500 mètres - de son domicile. «Nous voulons introduire en droit wallon ce droit à la prise, une politique capitale pour les citadins qui permet d’implanter des bornes là où elles sont demandées» et qui vient par ailleurs de faire l’objet d’un avis favorable du Conseil d’Etat, indique encore le député centriste.

«Notre travail, déjà présenté en commission du parlement mais pas encore soumis au vote, est évidemment ouvert à la majorité qui semble intéressée et nous sommes prêts à retravailler nos textes, avec elle, pour parvenir à nos objectifs», conclut Julien Matagne.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique