Crachat, arbitres «trop vieux»: Kyrgios assume ses dérapages à Wimbledon

Crachat, arbitres «trop vieux»: Kyrgios assume ses dérapages à Wimbledon
Reuters

En grosses difficultés ce mardi face à Paul Jubb au premier tour de Wimbledon, Nick Kyrgios est finalement parvenu à s’en sortir in extremis. Mais le fantasque joueur australien à une nouvelle fois fait parler de lui en perdant ses nerfs… après 12 minutes de jeu seulement.

Kyrgios s’en est tout d’abord pris aux juges de lignes, trop âgés à son goût, qui auraient commis trop d’erreurs. « Ils ont dans les 90 ans, ils ne voient rien », a-t-il lancé, avant de s’énerver sur une juge de ligne que faisait trop de bruit à son goût. « Quelqu’un est venu la voir pour entendre ce qu’elle dit ? Non », s’est-il énervé.

Quelques instants plus tard, l’Australien s’est énervé sur des supporters qui le sifflaient : « Vous devriez les virer du stade, on peut siffler à Wimbledon maintenant ? Ils n’ont pas le droit de faire ça, comment ça se fait que cela se produise encore ? Vous n’acceptez pas les casquettes avec deux logos, mais vous acceptez l’irrespect envers un athlète », a-t-il enragé, avant de cracher en direction de l’un d’eux.

« Oui, j’ai craché en direction de l’une des personnes qui me manquait de respect »

Interrogé ensuite en conférence de presse sur ses dérapages lors de la rencontre, Kyrgios a complètement assumé, en commençant par ses critiques envers les arbitres. « J’ai dit que la plupart des arbitres sont plus âgés et je ne pense tout simplement pas que ce soit l’idéal, lorsque vous pratiquez un sport avec de si petites marges », a-t-il insisté. « fait, les jeunes ont une meilleure vue. Ne pensez-vous pas que c’est plus approprié ? ».

Et le 40e joueur mondial a également admis qu’il avait craché en direction d’un supporter : « J’ai craché en direction de l’une des personnes qui me manquait de respect, oui. Je n’aurais pas fait ça à quelqu’un qui me soutenait. Je suis confronté à la haine et à la négativité depuis longtemps, donc je n’ai pas l’impression de devoir quoi que ce soit à cette personne. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Tennis