Molenbeek: Catherine Moureaux demande 20 policiers en urgence à la ministre Verlinden

Annelies Verlinden et Catherine Moureaux.
Annelies Verlinden et Catherine Moureaux. - Belga

Depuis le début de l’année scolaire, 14 échanges de tirs ont été recensés à Molenbeek-Saint-Jean. Depuis un an, le bourgmestre de Molenbeek, Catherine Moureaux (PS) réclamait des moyens supplémentaires pour Molenbeek ainsi que pour les autres zones de police de la Région bruxelloise auprès de la ministre de l’Intérieur mais sans succès. En début de semaine, Annelies Verlinden (CD&V) avait déclaré qu’il « appartient en premier lieu à la police locale de prévoir et d’organiser la capacité policière nécessaire. Le personnel de la police locale connaît en effet le mieux la situation sur le terrain. »

Ce jeudi, les deux femmes se sont rencontrées lors d’une réunion de travail de deux heures. « C’était une véritable réunion de travail où nous avons pu échanger sans langue de bois sur une problématique qui dépasse le cadre communal. Nous avons également pu faire entendre nos demandes », relate Catherine Moureaux. La bourgmestre de Molenbeek, accompagnée de son chef de corps, était venue avec trois demandes. « La première demande concerne la zone. Il s’agit d’un apport rapide de 20 policiers supplémentaires d’ici l’été pour nous donner une bulle d’oxygène dans le manquement chronique de personnel policier. On pense que c’est faisable pour elle. Elle a montré une volonté de vouloir le faire même si ce n’était pas un oui franc. La proposition est à l’étude. Quand on l’appelle à l’aide il y a an, c’est de son devoir de venir en aide à Bruxelles aujourd’hui », nous explique Catherine Moureaux.

« Nous avons déjà mis plus de moyens policiers à disposition depuis le début de la législature. S’il y en a d’autres, il y en aura à Molenbeek également », a embrayé la ministre de l’Intérieur, soulignant qu’il n’y aurait pas de remise en cause du plan canal. « C’était notre deuxième demande. Nous demandions un engagement sur la pérennité du plan canal.(NDLR : qui prévoit la mise à disposition de policiers supplémentaires sur une zone bien plus vaste que Molenbeek) Le plan canal prévoit 50 hommes supplémentaires à Molenbeek, aujourd’hui il n’en reste que 23. Et il n’y a pas de mécanisme actuellement pour empêcher de diminuer ces effectifs », précise Catherine Moureaux. À noter que le plan canal concerne 4 des 6 zones de police de la région bruxelloise.

Bruxelles, top des priorités

Enfin la dernière demande de Catherine Moureaux concernait la prise en compte de Bruxelles dans le top des priorités, dans le contexte de l’affectation des 60 millions de moyens budgétaires fédéraux supplémentaires à la sécurité. « Je lui ai également fait part de mon inquiétude concernant des bruits de couloir qui annonçaient un désinvestissement de la prévention. Mais la ministre a été rassurante », précise la bourgmestre de Molenbeek. Annelies Verlinden a plaidé pour une concertation sur le plan de la prévention avec les autorités compétentes, y compris avec le ministre-président bruxellois, chargé de coordonner la sécurité et de la prévention à Bruxelles.

« Ces éléments sont importants pour continuer de maintenir la pression sur les trafiquants de drogue. Mais je ne dis pas que ce sera suffisant », conclut Catherine Moureaux.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES