Alain Maron satisfait de l’arrêt de la Cour et de l’attitude constructive des parties

Alain Maron satisfait de l’arrêt de la Cour et de l’attitude constructive des parties

« L’arrêt de la Cour européenne est conforme à la volonté régionale et fédérale de réopérationnaliser le transport de marchandises à Bruxelles, en connexion directe avec le Canal. Cela renforce encore plus notre volonté d’avancer vers une solution opérationnelle à court terme. Au-delà de cette décision, je me réjouis de l’attitude positive et constructive adoptée par toutes les parties prenantes. C’est le signe fort d’une prise de conscience et de la motivation de tous les acteurs afin de décarboner le transport de marchandises en créant une infrastructure permettant d’approvisionner la ville de manière durable », a commenté le ministre, jeudi, en fin de journée.

A cela s’ajoutent de réelles plus-values économiques pour le Port de Bruxelles et les acteurs de la logistique, a-t-il ajouté.

La Cour de Justice de l’Union européenne a rendu son arrêt jeudi dans le dossier de la desserte ferroviaire reliant le Port de Bruxelles au réseau ferroviaire belge. Le plan que le gouvernement bruxellois a élaboré avec le Fédéral, le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel et la direction du port, pour sauver la desserte via un tracé légèrement modifié, est confirmé.

L’affaire tourne autour du site de « Schaerbeek-Formation », réserve foncière stratégique d’une quarantaine d’hectares au nord-est de la Région bruxelloise, appartenant au Fonds d’Infrastructure Ferroviaire (FIF), une s.a. indirectement détenue par l’État belge. En 2004, il a été décidé de démanteler les installations ferroviaires du site en vue de le vendre. Infrabel n’a dès lors plus entretenu la desserte et l’infrastructure a été mise hors exploitation le 1er janvier 2021.

Le Port de Bruxelles et la Région bruxelloise avaient entre-temps porté l’affaire en justice, afin d’empêcher le démantèlement de cette unique desserte. C’est au cours de cette procédure que la cour d’appel de Bruxelles a décidé d’interroger la Cour de Justice de l’Union européenne pour savoir si cette liaison peut ou non être supprimée.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Schaerbeek (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES