TotalEnergies sponsorise les 20km de Bruxelles: «inacceptable» pour Greenpeace

TotalEnergies est l’un des gros sponsors de la course.
TotalEnergies est l’un des gros sponsors de la course. - C.H.

L’ONG Greenpeace se montre très dure. Dans son viseur, les 20km de Bruxelles et TotalEnergies. En cause ? L’entreprise sponsorise la célèbre course bruxelloise à hauteur de 50.000 euros alors qu’elle investit massivement dans le pétrole et le gaz, dénonce l’ONG sur son blog.

« TotalEnergies fait partie des majors du secteur de l’énergie, ces compagnies géantes qui ont réalisé des profits gigantesques ces dernières décennies en extrayant et revendant des énergies fossiles (gaz, pétrole et charbon) », souligne Greenpeace. « TotalEnergies utilise un grand nombre de stratégies différentes, faisant tout ce qu’elle peut pour retarder toute réelle action climatique. »

Selon l’ONG, le fournisseur d’énergie sait depuis 1971 le « lien de causalité entre la combustion des combustibles fossiles et le réchauffement climatique ». Elle l’accuse d’avoir sciemment nourri des travaux climatosceptiques.

Lettre ouverte

De telles actions sont incompatibles et « inacceptables » avec les valeurs portées par les 20km de Bruxelles (ainsi que le Concours Reine Elisabeth et les 10 Miles d’Anvers soutenus par TotaleEnergies), affirme Greenpeace. Avec d’autres, Greenpeace a envoyé une lettre ouverte à l’organisation des 20km de Bruxelles pour qu’elle mette fin à ce sponsoring et se concentre sur « des mécénats d’entreprises qui promeuvent des véritables solutions climatiques ».

« Cet évènement est une fête populaire et sportive, qui promeut de belles valeurs sociétales. TotalEnergies s’en sert pour développer son influence, pour s’acheter une bonne image», a commenté Carine Thibaut, porte-parole de Greenpeace Belgique, à Belga. « Par ce genre de procédé, l’entreprise française veut faire oublier au grand public qu’elle mène sans aucun scrupule un business aussi délétère pour la planète que pour les droits humains. Nous ne l’acceptons pas. »

Interrogée par Bruzz, l’organisatrice de la course Carine Verstraeten déplore cette réaction qui aurait pour but de « faire sensation, quelques jours avant l’événement ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anvers (prov. d'Anvers)Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES