100 heures de peine de travail pour avoir agressé deux ramasseurs de déchets à Dinant

Les faits s’étaient produits en novembre 2020 à Bouvignes.
Les faits s’étaient produits en novembre 2020 à Bouvignes. - J.H. Belga/PHOTO PRETEXTE

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné ce mardi un homme poursuivi pour des coups et blessures commis le 18 novembre 2020 à Bouvignes (Dinant) à l’encontre de deux ramasseurs de déchets à une peine de travail de 100h. Dix mois de prison sont prévus en cas d’inexécution. La circonstance que les coups ont été portés en raison de la couleur de peau d’une des victimes n’a par ailleurs pas été déclarée établie, le tribunal estimant qu’il subsistait un doute quant à l’intention haineuse.

Le prévenu avait reconnu s’être énervé derrière le camion-poubelle du BEP et avoir eu une altercation avec l’un des deux ramasseurs de déchets, qui travaillait comme intérimaire. Il contestait par contre avoir porté des coups et avoir tenu des propos racistes à son encontre.

Selon lui, le ramasseur de déchets est venu vers lui et a ouvert sa portière, ce qui a donné lieu à «une dispute de récréation». Le ramasseur de déchets affirmait quant à lui que l’automobiliste est sorti de son véhicule et l’a frappé à plusieurs reprises tenant, au passage, des propos racistes. Son collègue aurait par ailleurs reçu un coup de poing en voulant s’interposer.

La défense avait demandé l’acquittement pour les insultes raciales et une peine de travail pour l’altercation.

Belga

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Dinant (prov. de Namur)Bouvignes-sur-Meuse (c.f. Dinant)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Province de Namur