Trop de comas éthyliques? Les urgences d’Arlon craignent les fêtes du Maitrank

Vincent Magnus invite à un peu de prudence.
Vincent Magnus invite à un peu de prudence. - N.D./Montage

Trois ans que les Arlonais attendent ce moment  : ce week-end ils pourront à nouveau fêter leur boisson phare. Autant dire que le moment est attendu. Le soleil est là. La boisson de Mai est prête. Mais ce n’est pas forcément le cas des urgences d’Arlon qui craignent l’excès d’enthousiasme des fêtards. On le sait nos hôpitaux font face à une pénurie de personnel... et un trop grand engouement des Arlonais pour leur boisson pourrait vite provoquer la saturation des urgences.

« J’en appelle à la responsabilité de tous. Les urgences d’Arlon ne pourront pas accueillir 200 victimes de coma éthylique. Je m’adresse aussi aux gérants d’Horeca. S’ils voient une personne qui a déjà trop consommé, il faut éviter de servir le verre de trop », lance Vincent Magnus. Ce dernier va réitérer cet appel à la prudence ce samedi. L’homme fort du chef-lieu souhaite que cet événement reste dans les mémoires pour de bonnes raisons.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Arlon (prov. de Luxembourg)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG