Anderlecht interdit préventivement toute venue de Wilders et Dewinter

Le bourgmestre d’Anderlecht aussi interdit la venue de l’extrême droit.
Le bourgmestre d’Anderlecht aussi interdit la venue de l’extrême droit. - S.F./ E.G.

Comme Molenbeek, la commune d’Anderlecht interdit préventivement la venue potentielle des leaders d’extrême droite Geert Wilders et Filip Dewinter sur son territoire.

«Face à cette menace grave pour l’ordre public, j’ai signé ce (vendredi) matin à la première heure une ordonnance de police interdisant toute forme de rassemblement en lien avec ce projet nauséabond sur le territoire d’Anderlecht», indique le maïeur anderlechtois, Fabrice Cumps (PS).

«Jamais nous ne céderons aux provocations de l’extrême-droite qui visent uniquement à détruire toute la dynamique positive et inclusive que nous tissons au jour le jour avec tous les Anderlechtois(es) quelles que soient leurs origines», ajoute-t-il dans un communiqué.

MM. Wilders et Dewinter avaient annoncé jeudi leur intention de «se promener» dans les rues de Molenbeek. Interdits de présence par la bourgmestre Catherine Moureaux (PS), les deux hommes ont laissé entendre qu’ils se rendraient dès lors dans une autre commune bruxelloise.

Ils ont prévu une conférence de presse ce vendredi en fin de matinée, vraisemblablement pour annoncer leur nouvelle destination de «promenade».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES