Vincent Kompany: «La deuxième place? Je veux surtout battre l’Union»

On a rarement vu Kompany aussi expressif.
On a rarement vu Kompany aussi expressif. - Belga

Vincent Kompany, vous aviez déclaré avant la rencontre que la saison du Sporting était déjà réussie. Comment accueillez-vous cette deuxième victoire contre l’Antwerp en l’espace de cinq jours, synonyme de préliminaires européens ?

Nous voulons toujours être au-dessus d’équipes comme Gand, Genk ou l’Antwerp. En ce sens, nous avons atteint nos objectifs cette saison, sans oublier notre place en finale de la Coupe. Troisième, c’est un meilleur résultat que l’année passée. Mais, d’un autre côté, le statut d’Anderlecht nous impose d’en vouloir encore plus. Nous mettrons tout en œuvre pour gagner contre l’Union dimanche et à Bruges dans dix jours.

Les ambitions étaient claires d’entrée de jeu : cette saison, il vous fallait l’Europe à tout prix. On imagine votre soulagement…

On peut toujours faire des déclarations en début de saison et se baser sur notre blason ou sur la tradition. Mais il faut tenir compte des circonstances, du budget qui n’est plus le même qu’avant, de la concurrence qui s’est renforcée ou encore de l’Union qui est venue jouer les trouble-fête. Ce ticket européen est donc une belle réussite. Mais, à titre personnel, je ne serai jamais totalement satisfait. Nous avons perdu trois fois contre l’Union. Je ne peux oublier ces défaites.

Vous reviendriez à un point des Unionistes en cas de succès dimanche. Rêvez-vous toujours de la deuxième place ?

J’ai surtout envie de gagner contre l’Union et je laisse les autres commenter et calculer. La défaite au parc Duden lors de notre premier match des PO, où nous avions été catastrophiques, nous a servi de déclic car elle m’a permis de montrer à mes joueurs tous nos manquements. Depuis, nous avons montré un tout autre visage. J’espère que nous pourrons confirmer ces progrès dans 3 jours.

Ce match à l’Union, une semaine après la finale de Coupe, vous reste encore en travers de la gorge ?

Entre autres, car il y en a beaucoup d’autres. Mais, chaque fois que nous passons à côté, c’est une opportunité pour moi de faire comprendre à mon groupe l’importance des détails.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en SC Anderlecht