Mazzù voit le titre s’éloigner: «J’espère que toute la Belgique est fière de l’Union»

L’entraîneur saint-gillois est passé par toutes les émotions.
L’entraîneur saint-gillois est passé par toutes les émotions. - PhotoNews

Felice Mazzù, peut-on parler de désillusion dans votre chef ?

Je suis avant tout très fier de mon groupe, de mon staff. J’espère que toute la Belgique sera fière de notre équipe, de ce que nous avons montré toute la saison et de notre manière de jouer. Durant ces deux derniers matches, nous avons eu beaucoup de moments pendant lesquels nous étions meilleurs que Bruges, où nous avons obtenu pas mal de situations grâce à notre jeu posé et nos infiltrations. Nous devons encore grandir dans ces moments importants. Nous avons été efficaces pendant les trois quarts de la saison mais, ici, nous avons cruellement manqué d’efficacité, tout simplement. Comment continuer à grandir ? On va essayer d’amplifier le secteur offensif. On va bosser là-dessus dans le futur car, sur l’ensemble des deux matches, on ne méritait certainement pas de prendre 0 point.

Les rêves de titre se sont-ils envolés ?

Il nous reste deux matches à disputer, on va essayer de les remporter. Puis, on verra ce qu’il se passera. Une chose est certaine : nous n’abandonnerons pas, nous continuerons à y croire. Il faut aussi se rendre compte que, pour une équipe qui vient de D1B, jouer le titre jusqu’à deux matches de la fin – peut-être un –, c’est extraordinaire. Nous voulons continuer à proposer ce que vous avez vu.

En quatre matches contre Bruges, vous n’avez pas inscrit le moindre but…

On a marqué aujourd’hui… (il sourit) C’est clair que ça fait la différence. Comme je l’ai dit, nous avons manqué d’efficacité et Simon Mignolet a sorti de très gros matches. Il a toujours été décisif grâce à son expérience, sa maturité. Bruges a répondu présent tandis que nous, sur ces quatre matches, avons eu plus d’une quinzaine d’occasions franches et réelles.

Quel fut votre sentiment au moment de l’annulation du but de Nielsen ?

J’étais d’abord heureux avant d’être malheureux (il s’arrête quelques secondes). Avec le VAR, il y a beaucoup d’émotions qui arrivent, puis qui disparaissent. Ce n’est pas la première fois que ça arrive. C’est vraiment dommage car c’était un superbe but, à la Nielsen, hors du rectangle. Mais c’est surtout dommage pour le groupe avec ce hors-jeu pour quelques centimètres…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Union Saint Gilloise