Un serveur du Petit Chou de Bruxelles frappe un client… pour une histoire de frites

Kris Vander Stappen n’est pas prêt d’oublier sa soirée de mercredi. Il a été victime d’une agression au centre-ville. « Je viens de me faire frapper par un serveur du Petit Chou de Bruxelles parce que j’ai poliment demandé si je pouvais y manger mes frites en terrasse… », a-t-il écrit sur Facebook. « Jamais vu une agressivité aussi injuste, le tympan déchiré et le nez cassé, dans ma bien-aimée Bruxelles, Le Petit Chou De Bruxelles. Vous pouvez être fier de votre personnel… »

La porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles nous confirme que les faits, rapportés également par Bruzz. « La victime a porté plainte. La personne avait acheté des frites à côté du restaurant et s’est installée à la terrasse du restaurant. Il a reçu un coup de poing du serveur. »

Il voulait manger ses frites en terrasse.
Il voulait manger ses frites en terrasse. - GSV

« Un peu bourré »

Mais Kris Vander Stappen n’aurait pas été très calme au moment de l’incident. « Selon des témoins, il était agressif envers le serveur. Il l’a insulté verbalement », poursuit la porte-parole de la police.

Le restaurant assure que la personne était « un peu bourrée ». « On a demandé qu’il parte parce qu’il mangeait des frites chez nous. Il est parti puis il est revenu et a commencé à insulter mon collègue de ‘connard’ et de ‘sale bougnoul’ », réagit le responsable du Petit Chou de Bruxelles, qui nie l’histoire de coup. « Mon collègue ne l’a pas frappé, il l’a poussé par le coude. Il y a des caméras, tout a été filmé. » Le serveur a également porté plainte.

Si Kris Vander Stappen reconnaît qu’il avait bu et a peut-être insulté le serveur tant il était choqué par la situation, il réfute avoir fait allusion à ses origines. « J’étais avec une amie à Bruxelles pour rendre hommage au chanteur Arno. Juste avant de prendre le train pour rentrer, on a acheté des frites et on s’est installé à la terrasse du restaurant car c’est le même propriétaire. Le serveur est intervenu et quand j’ai demandé pourquoi on devait partir, il a jeté la nourriture et m’a frappé, je suis même tombé par terre », raconte l’homme qui vient de Termonde en Flandre. « J’ai appelé la police et on m’a menacé si je parlais. Je suis resté jusqu’à 2h du matin à l’hôpital qui a constaté mon cassé et le tympan gauche abîmé. »

Le Parquet de Bruxelles s’est saisi l’affaire, ce sera à lui de tirer les choses au clair.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers