Forest: en burn-out, le bourgmestre Roberti refuse de rembourser son salaire

Stéphane Roberti est absent depuis quatorze mois.
Stéphane Roberti est absent depuis quatorze mois. - Elio Germani

Absent depuis plus d’un an en raison d’un burn-out, le bourgmestre en titre forestois Stéphane Roberti (Ecolo) continue de percevoir les indemnités de son mandat, pourtant assuré par l’échevine de la Population et des Affaires sociales Mariam El Hamidine (Ecolo). Une situation causée par un flou juridique au niveau de la Nouvelle Loi Communale et qui ne cesse de faire couler beaucoup d’encre.

À la demande de la secrétaire communale Betty Moens, le cabinet d’avocats Bourtembourg & Co, spécialisé en droit public et administratif, a analysé le traitement « salarial » du bourgmestre en titre. Fin décembre, l’avis rendu stipulait que « Monsieur Roberti, mandataire local non protégé, doit percevoir pendant la durée de sa maladie l’indemnité de la mutuelle pour incapacité de travail (…) et non l’intégralité de son traitement ». Cet avis a ensuite été soumis à l’interprétation de Bruxelles Pouvoirs locaux demandée par le ministre bruxellois Bernard Clerfayt (DéFI).

Une interprétation différente

Dans un courrier électronique du 24 janvier 2022, transmis à la secrétaire communale de Forest, le bourgmestre rejette l’interprétation du cabinet, apprend-on par nos confrères de La Libre. « Je conteste entièrement la demande de remboursement pour les traitements perçus de mars à décembre 2021 », a-t-il écrit dans le courrier dont a pris connaissance La Libre.

Ce serait à la suite d’un avis de l’administration communale que Stéphane Roberti avait interrompu ses démarches auprès de la mutuelle au début de l’année dernière. La commune l’aurait informé en mars 2021 qu’étant couvert par un certificat médial, il avait droit à son traitement de bourgmestre. Le maïeur en titre reprocherait dès lors « les hésitations et changements d’attitude » de son administration, qui lui auraient causé « un préjudice important ».

« À quatre reprises, la tutelle régionale bruxelloise et le ministre Bernard Clerfayt ont montré qu’ils n’allaient pas dans le sens de l’interprétation du cabinet d’avocats. Monsieur Roberti est toujours dans les conditions pour recevoir son traitement de bourgmestre. Cette lettre envoyée s’appuie ainsi sur l’analyse de la tutelle », précise le cabinet du bourgmestre de Forest.

Si son retour était prévu pour le 18 janvier, Stéphane Roberti a rentré un nouveau un certificat médical et ne reprendra pas ses fonctions avant le mois d’avril.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Forest (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES