Les 5 fois où Nadal était le seul Big 3 en demies de Grand Chelem, il l’a emporté

Les 5 fois où Nadal était le seul Big 3 en demies de Grand Chelem, il l’a emporté
Photo News

Rafael Nadal a souffert, au propre comme au figuré, pour éliminer l’explosif Denis Shapovalov (14e mondial à 22 ans), ce mardi, mais c’est peut-être le succès qui lui ouvre les portes vers un incroyable 21e sacre en Grand Chelem, un 2e titre à l’Open d’Australie après celui de 2009 (mais quatre autres finales perdues en 2012, 2014, 2017 et 2019).

Nadal l’a reconnu lui-même, il s’est un peu compliqué la tâche en quart de finale. « J’aurais dû remporter ce match en trois sets… »

Au lieu de ça, l’Espagnol a dû ferrailler durant 5 sets (6-3, 6-4, 4-6, 3-6, 6-4) et 4h09 pour venir à bout de l’impétueux Canadien. Surtout, dans une Rod Laver Arena à nouveau surchauffée, il a vu une alerte orange tirée par son estomac, en plein milieu du 4e set. Il ne parvenait presque plus à bouger… Examen médical, prise de tension et médicament (ce qui a fini par rendre fou de colère Shapovalov, déjà excédé par le temps pris entre chaque point par son adversaire et le laisser-faire d’un arbitrage qu’il a taxé de « corrompu »), le Majorquin s’en est tiré à l’expérience dans la 5e manche, pendant que le Canadien s’enrageait jusqu’à dire de Nadal qu’il était protégé par les arbitres… « à 100 % » !

Une crise de jeunesse que Rafael Nadal balayera d’un revers de la main, trop heureux de se retrouver en demi-finale de Grand Chelem pour la 36e fois de sa carrière (Federer a le record avec 46 demi-finales) ! « Je ne sais pas comment j’ai gagné. J’étais détruit », a-t-il avoué. « Il y a deux mois, je ne savais même pas si je serais simplement capable de revenir sur le circuit », a-t-il ajouté en référence à son opération au pied gauche qui l’a contraint à mettre un terme à sa saison 2021 début août, puis du covid exténuant qu’il a contracté en décembre. « Mais être là, à nouveau en demi-finale d’un Grand Chelem, c’est un cadeau du ciel ».

Et pas n’importe quel « cadeau » puisque chaque fois (c’est-à-dire à cinq reprises) que Nadal s’est retrouvé en demi-finale à ce niveau, sans autre membre du « Big 3 », il a remporté le titre ! Ce fut ainsi à Roland-Garros 2010, 2017 et 2018 et à l’US Open 2017 et 2019. La route vers un incroyable 21e sacre en Grand Chelem est plus que jamais ouverte, même si Nadal déclare lui-même : « Ce n’est pas ça qui va me rendre plus heureux. Je n’ai jamais réagi par rapport à ce que j’avais en plus ou ce que je faisais de mieux que les autres. Je m’estime comme une personne en générale très chanceuse dans la vie. »

Ce qui a fait plus plaisir, en fait à l’Espagnol, c’est d’apprendre que cette année, les deux demi-finales hommes ont été regroupées le vendredi (et non plus une le jeudi et l’autre le vendredi), ce qui lui offre en fait deux jours de repos, après ce duel très énergivore contre Shapovalov.

« Deux jours, c’est très important, je n’ai plus 21 ans ! », a-t-il souri avant d’aller scruter le verdict du dernier quart de finale entre Gael Monfils et Matteo Berrettini…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Yves-Gomezée (c.f. Walcourt)Walcourt (prov. de Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Tennis