Assises contre le racisme: le rapport reprend 207 recommandations

Assises contre le racisme: le rapport reprend 207 recommandations

Ouvertes le 29 avril dernier à l’initiative du président du parlement bruxellois, Rachid Madrane, celles-ci ont donné lieu à 35 auditions destinées à dresser un état des lieux de toutes les formes de discriminations auxquels de nombreux Bruxellois restent confrontés à cause de leur couleur de peau, leur ascendance, leur origine nationale ou leur origine ethnique.

De l’aveu du président du parlement et des trois rapporteuses des auditions, (Leila Agic-PS; Farida Tahar-Ecolo et Véronique Lefrancq-cdH) le rapport n’est autre chose qu’une photographie de la situation et une addition de recommandations de la société civile, sans arbitrage politique. Celles-ci seront adressées au gouvernement bruxellois et en particulier à la secrétaire d’Etat à l’Egalité des Chances Nawal Ben Hamou chargée de préparer un Plan de Lutte contre le racisme.

Au fil des semaines, les commissions permanentes du parlement régional ont procédé à l’organisation de panels consacrés aux multiples volets de la problématique: les statistiques, données, études et l’objectivation des constats; le logement; l’économie et l’emploi; l’espace public et la mobilité; la prévention et la sensibilisation; les affaires sociales, la santé et l’accès aux services.

Jusqu’ici, les parlementaires n’ont procédé à aucun arbitrage politique dans une matière sensible qui englobe plusieurs problématiques ayant donné lieu à des débats parfois tenus au cours des derniers mois en matière de neutralité dans la fonction publique, ou à l’école, de bien-être animal, ou encore des traces du passé colonial dans l’espace public.

Par la voix de Petya Obolensky, le PTB n’a pas manqué de déplorer qu’il n’y ait pas de propositions politiques au moins dans les domaines de l’emploi, du logement, et des relations avec la police.

Selon le président du parlement, et les trois rapporteuses, les «très diverses» recommandations de la société civile «pas nécessairement cohérentes entre elles» ne font pas nécessairement consensus au sein de celle-ci, ni parmi les experts, mais elles nourrissent le débat». Cependant, le travail ne fait que commencer. Certaines des thématiques comme la neutralité seront abordées dans d’autres commissions et auditions parlementaires. D’autres sont déjà en cours comme la réflexion sur la décolonisation de l’espace public. «Toutes traduisent en tout cas une volonté commune, très largement partagée, de mieux mener et intensifier la lutte contre toutes les formes de racisme dans la Région-capitale.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Celles (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES