Ahmed El Khannouss convoqué par le cdH pour avoir pris défense de l’imam Toujgani

Ahmed El Khannouss convoqué par le cdH pour avoir pris défense de l’imam Toujgani

Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi, a retiré le permis de séjour de Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil à Molenbeek, la plus grande de notre pays, en octobre dernier. Une décision qui avait fait réagir le conseiller communal molenbeekois Ahmed El Khannouss (cdH).

L’imam fait l’objet de controverses depuis un certain temps déjà. Malgré le fait qu’il ait habité plusieurs années en Belgique, il ne maîtrisait ni le néerlandais ni le français. En outre, une vidéo remontant à 2009 a fait surface dix ans plus tard. Il y appelait à brûler les « sionistes oppresseurs ».

« On lui reproche des propos tenus il y a 10 ans ! Propos où il utilisa des termes crus. Il dénonça l’agression sioniste contre Gaza(agression qui fit des centaines de morts). Ceux-ci n’ont provoqué aucunes poursuites judiciaires, il faut le rappeler ! », a écrit sur Facebook Ahmed El Khannouss.

L’élu humaniste est convoqué par le conseil de déontologie du cdH révèlent nos confrères de la Dh.

« Cet imam a appelé à « brûler les juifs » et Monsieur El Khannouss parle de « termes crus » ? Cette banalisation de l’antisémitisme est profondément ignoble et inacceptable », a réagi, sur Twitter, Georges-Louis Bouchez, président du MR.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Molenbeek-Saint-Jean (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES