Carte riverain, tarifs, redevances: la Région bruxelloise fixe ses nouvelles règles

Nouveau règlement.
Nouveau règlement. - Isopix

Souvenez-vous, jeudi dernier, la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) avait claqué la porte de la réunion du gouvernement suite à des décaccords sur le projet de nouvelle tarification du stationnement. Une semaine plus tard, à la veille de Noël, il semblerait que les tensions dans la majorité se soient plus ou moins apaisées. En effet, ce vendredi, la nouvelle ordonnance sur le stationnement de la Région bruxelloise a été approuvée en troisième lecture par le Gouvernement bruxellois.

Cette ordonnance fixe les principes de la réglementation du stationnement dans les communes pour les années à venir. L’ordonnance confirme la stratégie décrite dans l’accord de majorité : la volonté de Bruxelles est d’opérer un transfert du stationnement en voirie vers le stationnement hors voirie.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

D’abord, la carte riverain : le prix de la première carte passera de 10 euros par an à 15 euros par an. La seconde passera de 50 à 120 euros/an. Il ne sera plus possible d’obtenir une troisième carte de riverain. Une place sur un P+R deviendra gratuite pour ceux qui les utilisent comme parking de dissuasion.

Le prix d’une place dans un box à vélos descendra à 15 euros par an, et les personnes porteuses de handicap pourront toujours stationner gratuitement et sans limitation dans toutes les zones.

Il est évidemment question de stationnement, avec des tarifs payants augmentés. Tous les détails se trouvant dans le tableau ci-contre. En zone rouge, la première demi-heure passe ainsi de 0,50 à 0,90.

Jusqu’ici, les redevances forfaitaires en cas de non-paiement d’une place réglementée qui étaient à 25 euros, passeront à 35 à 45 euros en fonction des zones dans le but d’encourager la rotation spécialement dans les zones commerciales.

Les tarifs n’avaient plus été ajustés depuis 2016. L’objectif des nouveaux tarifs en voirie est de rendre plus attractifs l’utilisation d’alternatives et le stationnement hors voirie que le stationnement en rue. De plus, une prochaine étape attendue par le Gouvernement sera de présenter des modalités complémentaires liées aux principes tarifaires favorisant le basculement vers le stationnement Hors Voirie.

« Le Gouvernement Bruxellois a la volonté de mieux utiliser son espace public. Le stationnement est un levier très important à cet égard. Avec cette nouvelle ordonnance stationnement, la Région se dote d’un outil pour opérer un transfert de stationnement du en voirie vers le hors voirie, libérant de l’espace pour augmenter l’attractivité de la Région et la qualité de vie des Bruxelloises et des Bruxellois. », a déclaré le ministre-président Rudi Vervoort.

En moyenne, 53 % des ménages bruxellois ne possèdent pas de voiture. Néanmoins, la voiture occupe 72 % de l’espace public, particulièrement justement dans les quartiers plus précarisés, où les habitants n’ont pas de jardin ou d’espaces verts.

« L’objectif de cette nouvelle ordonnance stationnement est d’offrir les outils aux communes pour rendre le stationnement hors voirie beaucoup plus attractif. La Région rendra aussi sa politique tarifaire plus attractive, les P+R seront rendus gratuits pour ceux qui les utilisent comme parking de dissuasion et le prix d’une place dans un box à vélos sera réduit à 15 € par an. Ceci sera un levier important pour récupérer de l’espace public pour créer de jolies places, agrandir les trottoirs, des sites propres de bus, planter des arbres, créer des plaines de jeux et des airs de sports, des terrasses… C’est un pas de plus vers une vraie ville à taille humaine. », conclut la ministre de la Mobilité, Elke Van den Brandt.

« Cette ordonnance clarifie la coordination de la politique de stationnement entre la Région, Parking.Brussels et les Communes. La proposition du gouvernement doit maintenant poursuivre son chemin en étroite concertation avec les Communes. Un parcours indispensable puisque ce sont elles qui seront l’une des chevilles ouvrières de cette nouvelle ordonnance stationnement », conclut Bernard Clerfayt, ministre des Pouvoirs locaux.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES