Bruxelles: le PTB mène une action coup de poing au siège d’Engie

Les factures collées.
Les factures collées. - PTB

« Nous avons collecté des dizaines de factures et avons demandé à voir la direction de l’entreprise. Pour le PTB, ce n’est pas aux travailleurs de payer l’augmentation du prix de l’énergie, mais à Engie, qui brasse des millions d’euros et ne paie quasiment pas de taxe. Qui plus est, avec l’augmentation des prix, la société voit son chiffre d’affaires augmenter de 1,5 milliard en une seule année ! », explique Françoise De Smedt, cheffe de groupe PTB au parlement bruxellois.

Une action ce mercredi.
Une action ce mercredi. - PTB

En signe de protestation, les militants ont terminé leur visite en affichant sur la façade des dizaines de factures. « D’un côté, on a une entreprise qui ne fait que s’enrichir, et d’un autre nous avons des milliers de familles qui attendent leur facture la douleur au ventre. Parmi les nombreux témoignages que nous récoltons, certains ménages vont payer 700€ à 2000€ en plus par an ! Concrètement pour pouvoir se chauffer durant l’hiver, ils vont devoir faire des sacrifices dans d’autres dépenses. Ce n’est pas acceptable ».

Autre mesure phase mise en avant par le PTB durant cette action : la diminution de la TVA de 21 % à 6 %. « C’est une mesure urgente qui peut être prise immédiatement. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES