Une femme condamnée à 36 mois de prison pour trafic d’héroïne et de méthamphétamine

Elle revenait du Bénin.
Elle revenait du Bénin. - Illustration/Bega

La jeune femme a avoué avoir effectué un transport, mais prétend ne pas savoir ce que contenait la valise.

Le 17 août dernier, la jeune femme avait été arrêtée à l’aéroport de Bruxelles, alors qu’elle arrivait d’un vol en provenance du Bénin. Dans le double fond de sa valise, la douane a pu découvrir deux paquets. L’un contenait environ 690 g d’héroïne, tandis que l’autre renfermait 1,44 kg de méthamphétamine.

« En 2015, ma cliente s’est retrouvée en Italie via la traite d’êtres humains », a plaidé l’avocat de la jeune femme. « Là-bas, elle a épargné pendant des années pour pouvoir rendre visite à son frère au Bénin. Mais quand elle est rentrée au pays en juillet dernier, elle a découvert qu’il était dans le coma à l’hôpital à cause d’un accident de travail. Elle a dû prendre en charge les frais médicaux. Par désespoir, elle a donc accepté une offre pour transporter une valise, sans savoir ce que celle-ci contenait. En échange de quoi, elle recevait la somme de 3.000 euros ».

Le tribunal a jugé cette explication peu crédible.

La jeune femme a été reconnue coupable et condamnée à une peine de 36 mois de prison.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers