Les Red Lions s’inclinent 2-1 aux Pays-Bas pour leur dernier match de 2021 (vidéo)

Vidéo
Belga
Belga

Après leur prestation moyenne, vendredi soir, et le partage arraché face aux Pays-Bas (2-2), les Lions se devaient de redresser le tir pour cette 4e rencontre de Pro League, la dernière obligation de 2021, toujours face à leurs voisins néerlandais. Privés d’Arthur Van Doren (laissé au repos après avoir reçu une balle sur la tête lors du premier duel) et de Loïck Luypaert (malade) qui sont venus s’ajouter à la liste des blessés (Tanguy Cosyns, Nicolas Poncelet, Antoine Kina et Manu Stockbroekx), les champions olympiques étaient immédiatement surpris par leurs adversaires qui trouvaient déjà le chemin des filets après seulement 152 secondes via Thijs Van Dam. Les Belges étaient cueillis à froid. Et à la 5e minute, c’était même la soupe à la grimace après le but de Dennis Warmerdam. Une réaction rapide était donc obligatoire pour éviter une débâcle avant la trêve hivernale.

Les Red Lions se montraient, ensuite, plus appliqués et ils prenaient le contrôle des opérations. Et à la 11e minute, ils obtenaient un premier penalty. Mais le sleep d’Alexander Hendrickx passait à côté de la cage de Derk Meijer. Le jeu déployé manquait cependant de vitesse et de conviction pour surprendre l’équipe locale. Les Belges, contrairement à leur habitude, ne gagnaient que très peu de balles et ils restaient exposés au danger des contre-attaques locales. Mais heureusement, Loic Van Doren était vigilant sur les nouvelles tentatives néerlandaises. À la 27e minute, sur le 2e penalty pour les Lions, Alexander Hendrickx frappait juste et redonnait espoir à ses couleurs avant la pause.

« Pas suffisant quand on évolue seulement à 90 % »

En seconde période, les hommes de Michel van den Heuvel étaient un peu plus entreprenants et ils obtenaient une 3e penalty après 9 minutes mais le gardien local s’interposait avec autorité. La domination et la possession de balle étaient belges mais il y avait finalement peu de possibilités franches. Dans le dernier quart, les Red Lions tentaient de trouver une solution pour égaliser mais sans succès.

« L’année a été très longue même si elle a été fantastique », reconnaissait Florent van Aubel après un long débriefing de la rencontre dans le vestiaire par leur coach. « Nous avons affronté une équipe néerlandaise qui vient d’entamer un nouveau cycle avec pas mal de nouveaux joueurs qui ont à cœur de montrer ce qu’ils avaient dans le ventre en évoluant à 120 %. De notre côté, nous étions seulement à 90 %. Et quand vous avez une équipe qui se surpasse qui en affronte une autre dont la tête est déjà un peu ailleurs, voilà ce que cela donne. Mais c’est un peu normal. Nous n’avons pas eu de repos après les Jeux et cela s’est senti aujourd’hui et vendredi. »

Les vacances feront donc le plus grand bien aux champions olympiques de Tokyo qui terminent l’année sur les rotules. Les deux duels face aux Pays-Bas en Pro League n’ont pas été à la hauteur des standards proposés habituellement pour une équipe émoussée avec, certainement, déjà la tête ailleurs. Les Lions se retrouveront le 4 janvier pour reprendre les entraînements avant un stage, actuellement programmé au Chili avant une reprise de la Pro League en Argentine, à la mi-février. La Belgique entamera alors un nouveau cycle avec, en ligne de mire, la Coupe du monde, en janvier 2023, en Inde.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Aubel (prov. de Liège)
Aussi en Hockey