Hockey Pro League: un partage face aux Pays-Bas pour des Red Lions émoussés

Hockey Pro League: un partage face aux Pays-Bas pour des Red Lions émoussés
Belga

Pour leur avant-dernière sortie de l’année 2021 en Pro League, c’est devant un stade vide et dans une ambiance particulière que les joueurs belges rencontraient leurs homologues néerlandais. Un premier duel entre les 2 pays avant celui de dimanche avec des Lions qui devaient se passer des services de nombreux joueurs comme Tanguy Cosyns, Nicolas Poncelet, Antoine Kina et Manu Stockbroekx, tous les 4 blessés, mais aussi de Vincent Vanasch (raisons personnelles) et de Thibeau Stockbroekx (Coupe du monde U21). Mais, face à une équipe des Pays-Bas rajeunie avec 6 nouveaux visages, ce sont bien les numéros 1 mondiaux qui prenaient l’initiative et qui se lançaient à l’assaut du but adverse. Les Belges étaient bien en place mais ils manquaient de percussion et de précision dans le dernier geste devant le but de Maurits Vissers malgré de belles possibilités pour Tom Boon, John-John Dohmen et Sebastien Dockier.

Le Néerlandais se montraient attentistes et laissaient clairement les Belges faire le jeu en les obligeant à évoluer via les flancs. Après 18 minutes, les Red Lions obtenaient le premier penalty de la rencontre mais la tentative d’Alexander Hendrickx finissait sa course sur le gardien. Les Pays-Bas gagnaient en confiance au fil des minutes et prenaient à leur compte la possession de balle. Et Stijn van Heijningen obtenait la première occasion franche pour l’équipe locale mais son tir était bien repoussé par Loic Van Doren. Les hommes de Michel van den Heuvel manquaient d’énergie pour réellement inquiéter leurs adversaires du jour tout comme de précision dans les reconversions offensives. C’était clairement les Oranje qui étaient, à présent, à l’initiative dans ce deuxième quart d’heure.

Mais la pause était salutaire pour les Belges. Ils revenaient avec plus d’envie sur le terrain et ils reprenaient leur marche en avant. Toutefois, à la 35e minute, c’est Terrance Pieters qui profitait du laxisme de la défense des Red Lions pour fêter dignement sa première sélection internationale. Un premier but finalement mérité pour les Néerlandais plus à leurs affaires que leurs visiteurs du jour. Cependant, la réaction des champions olympiques ne tardait pas et 3 minutes plus tard, Florent van Aubel égalisait sur rebond de penalty. C’était ensuite Cédric Charlier qui obtenait une magnifique opportunité mais son tir, sur rebond de penalty, était sauvé par Maurits Visser.

Une prestation décevante mais pas d’excuses

A la 49e minute, suite à une poussée dans le dos de Simon Gougnard, les Pays-Bas héritaient d’un stroke qui était converti par Jip Janssen. Mais la Belgique, même si elle n’était pas au mieux, obtenait tout de même deux nouveaux p.c. Et sur le second, Alexander Hendrickx envoyait un sleep puissant entre les jambes du gardien (53e). L’efficacité sur penalty sauvait les Lions et leur permettait d’arracher un partage après une prestation assez moyenne. Aux Shoots-outs, ce sont les Néerlandais qui se montraient les plus habiles dans l’exercice (3-0) et qui remportaient le point bonus.

« Il faut bien reconnaître que nos adversaires étaient un peu au-dessus de nous au niveau de l’envie », admettait sans détour Simon Gougnard qui venait de disputer son 300e match international. « Ce sont aussi nos 2 derniers matches avant 1 mois de vacances et nous n’avons pas réellement de pause après les JO. Et on sent que nous sommes tous un peu fatigués. Mais ce n’est pas une excuse valable. On a été un peu surpris par leur press très agressif, homme sur homme. On s’est tous dit dans le vestiaire que cela pouvait arriver une fois. C’est un bon avertissement pour toute l’équipe. Mais prochain match, on devra tout donner pour prouver que nous évoluons toujours un cran au-dessus des Pays-Bas. »

Les 2 équipes se retrouveront donc dimanche (14h) pour la dernière rencontre de Pro League de l’année. La Belgique devra rendre une meilleure copie lors de sa dernière sortie pour éviter de se mettre à nouveau dans les difficultés comme ce fût le cas face à une équipe néerlandaise rajeunie mais qui a joué sans complexe face aux numéros 1 mondiaux.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :AmsterdamPays-Bas
Aussi en Hockey