Il est «prématuré» de prévoir une adaptation des vaccins au nouveau variant

Il est «prématuré» de prévoir une adaptation des vaccins au nouveau variant
Belga

Le régulateur européen a déclaré vendredi qu’il était « prématuré » de prévoir une adaptation des vaccins au nouveau variant du Covid-19 détecté d’abord en Afrique du Sud, alors que plusieurs pays ont stoppé ou restreint les vols depuis l’Afrique australe.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré qu’elle avait besoin de plus de détails pour voir si la souche, qui présente de « nombreuses mutations », pourrait échapper aux quatre vaccins actuellement autorisés au sein de l’Union européenne.

« Nous surveillons de près le variant B.1.1.529 nouvellement apparu, qui présente de nombreuses mutations dans la protéine de pointe du Covid-19 », a déclaré l’EMA, dont le siège se situe à Amsterdam, dans un communiqué à l’AFP.

Potentiellement très contagieux

Baptisé pour l’instant B.1.1.529, le nouveau variant détecté en Afrique du Sud et aux multiples mutations est potentiellement très contagieux, selon des scientifiques sud-africains, qui y voient les signes d’une nouvelle vague de pandémie.

« Il est prématuré à l’heure actuelle de prévoir l’adaptation des vaccins (…) afin de lutter contre ce variant émergent », a souligné le régulateur européen. Mais « s’il s’avérait qu’un nouveau variant muté échappe à l’immunité et se propage rapidement (…), il deviendrait pertinent » de le faire, a-t-il précisé.

La Belgique a vendredi été le premier pays européen à avoir détecté un cas.

La Commission européenne a proposé vendredi aux États membres de suspendre les vols en provenance et à destination de l’Afrique australe et des autres pays touchés par l’apparition du nouveau variant.

L’EMA a jusqu’à présent approuvé quatre vaccins destinés aux adultes dans l’UE : Pfizer-BioNTech et Moderna, qui utilisent la technologie de l’ARN messager, et AstraZeneca et Johnson & Johnson, qui utilisent la technologie adénovirus.

BioNTech a déclaré vendredi qu’il attendait des données sur la protection de son vaccin contre le nouveau variant « dans deux semaines au plus tard ».

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique