Procès de Bart De Pauw: «Les victimes enfin reconnues»

Procès de Bart De Pauw: «Les victimes enfin reconnues»
Belga

Le tribunal correctionnel de Malines a condamné Bart De Pauw à six mois de prison avec sursis pour le harcèlement de cinq femmes et le harcèlement d’une femme par des moyens de communication électronique.

« C’est grâce au courage et aux témoignages de toutes ces femmes que cette condamnation a pu avoir lieu », réagit dans un communiqué l’avocate Christine Mussche, qui défendait les parties civiles. « Ce jugement revêt une grande importance au niveau sociétal. Il montre qu’un comportement transgressif ne peut rester impuni, même si l’auteur est une personnalité du monde de la télévision, appréciée du public et qui connaît un certain pouvoir. »

Les femmes victimes du harcèlement de M. De Pauw espèrent que le jugement va permettre d’établir clairement qu’elles ont été victimes d’infractions graves, poursuit l’IEFH. L’institution de défense des droits des femmes souligne que leurs noms avaient été publiés et qu’elles ont été victimes d’insultes, accusées d’être motivées par l’argent ou la volonté d’attirer l’attention.

Selon l’IEFH, « le sentiment qui domine parmi les victimes est un sentiment de reconnaissance, grâce à la condamnation, mais aussi d’espoir que Bart De Pauw ne fera plus de nouvelle victime ».

Le jugement du tribunal correctionnel de Malines intervient lors de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Malines (prov. d'Anvers)
Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique