L’exposition Traces s’installe à Anderlecht

Un studio a été aménagé dans les hôpitaux.
Un studio a été aménagé dans les hôpitaux. - Elio Germani

Après Saint-Gilles et le Parlement bruxellois, c’est au tour d’Anderlecht d’accueillir les portraits et les témoignages des membres des Hôpitaux Iris Sud (HIS) dans le cadre de l’exposition Traces. Durant la première vague de Covid-19, le photographe Gaël Turine et l’écrivaine Caroline Lamarche se sont immergés dans quatre centres hospitaliers (Baron Lambert à Etterbeek, Etterbeek-Ixelles, Molière-Longchamps et Joseph Bracops à Anderlecht) dans le but d’immortaliser les marques laissées par la pandémie.

« Des traces qu’il importe de préserver afin que rien ne s’oublie du courage et de l’abnégation, de l’effroi et du professionnalisme des infirmières, médecins, auxiliaires de soin et logisticiens qui firent face à l’inédit », écrit le philosophe Pascal Chabot. De ces photographies et témoignages est né un livre, conçu avec le soutien de la Cocof et de la direction des Hôpitaux Iris Sud. Au total, 145 personnes se sont laissées prendre en photo.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES