Etterbeek: une exposition temporaire place Jourdan pour dénoncer les féminicides

Installation «Chaussures rouges»
Installation «Chaussures rouges» - D.R.

Cette exposition consiste en l’installation de plusieurs centaines de chaussures féminines rouges qui symbolisent les féminicides dont sont victimes les femmes du monde entier.

« À l’heure où je vous parle, ce sont déjà 18 femmes qui ont été tuées pour la simple raison d’être femme, rien qu’en Belgique ! En 2020, elles étaient au nombre de 25. Ces chiffres sont affligeants. Via cette installation puissante et touchante, la commune d’Etterbeek veut envoyer un message fort de solidarité aux femmes qui sont victimes de violences », précise Françoise de Halleux (Ecolo-Groen), échevine de l’Égalité des genres & diversité.

L’installation participe à l’œuvre de l’artiste Elina Chauvet débutée en 2009 au Mexique. Elle vise à dénoncer les féminicides à la suite du décès de sa sœur, tuée sous les coups de son mari.

D’autres actions auront lieu ce jeudi parmi lesquelles la distribution de rubans blancs mais aussi l’éclairage du nouvel Hôtel communal en orange. Cet éclairage contribue à la campagne mondiale des Nations unies « Orange the World » qui vise à sensibiliser la population contre les violences faites aux femmes par l’éclairage en orange de bâtiments emblématiques, campagne à laquelle la Commune d’Etterbeek a également déjà participé.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Etterbeek (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES