17 administrations bruxelloises adhèrent à la charte «Numérique responsable»

Bernard Clerfayt
Bernard Clerfayt - Belga Image

Les administrations s’engagent ainsi à réduire leur empreinte écologique et à accélérer leur développement numérique.

Cette charte demande à tous les signataires, grandes sociétés, petites entreprises et services publics, de faire un pas vers un monde numérique plus éthique, plus inclusif et plus respectueux de l’environnement. En effet, les secteurs des technologies de l’information et de la communication sont actuellement responsables de plus de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre dues à l’activité humaine.

Depuis sa création en 2020, la charte « Numérique responsable » a déjà été signée par quelque 200 organisations belges et françaises. Au début de cette année, 35 entreprises belges se sont engagées à la respecter. À présent, 17 administrations bruxelloises ont également rejoint la charte.

« La pollution numérique ne concerne pas seulement la consommation d’électricité. Il s’agit également de la production d’équipements, de la durée de vie des pièces ou du recyclage des déchets électriques. En modifiant notre comportement, nous pouvons avoir un impact important sur l’environnement. Je veux soutenir les administrations qui s’engagent à faire mieux », a déclaré le ministre Clerfayt.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES