Une femme interpellée en Belgique après un violent braquage à Amsterdam

Une femme interpellée en Belgique après un violent braquage à Amsterdam
DR

Une femme a été interpellée en Belgique et un homme en France pour leur implication présumée dans le braquage d’un fourgon de transport de fonds perpétré à Amsterdam en mai dernier, a-t-on appris mardi de sources policière et judiciaire. La police néerlandaise avait déjà arrêté six suspects de nationalité belge et française dans cette affaire.

Les faits se sont déroulés le 19 mai en plein jour dans le nord d’Amsterdam. Les auteurs, en possession d’armes automatiques, ont pillé le fourgon blindé avant d’être pris en chasse par la police sur une dizaine de kilomètres. L’un des malfrats a été tué dans la course-poursuite.

Les auteurs, qui ont fait usage d’une extrême violence, ont réussi à s’échapper avec un butin d’une valeur estimée à 14 millions d’euros, mais dont une grande partie a déjà pu être récupérée, selon l’Unité de coopération judiciaire de l’Union européenne Eurojust, qui a financé et coordonné la mise sur pied d’une équipe commune d’enquête entre les Pays-Bas, la France et la Belgique.

L’étroite collaboration entre les services de police des trois pays a permis l’interpellation lundi et mardi de deux suspects supplémentaires. Il s’agit d’une jeune femme de 20 ans originaire de la commune bruxelloise de Ganshoren et d’un homme, âgé de 44 ans, originaire de Paris. La suspecte a été interpellée à son domicile.

Selon le ministère public néerlandais, des perquisitions ont été menées mardi aux domiciles des suspects ainsi que dans un commerce parisien. Plusieurs véhicules ont notamment été saisis.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Ganshoren (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers