Le patron de Volkswagen s’attend à devoir licencier au siège de l’entreprise

Le patron de Volkswagen s’attend à devoir licencier au siège de l’entreprise
Belga

«Nous avons besoin d’être plus rapides dans le développement de nouveaux véhicules et dans la prise de décision», a-t-il déclaré. Selon lui, l’usine centrale de Volkswagen doit devenir plus productive.

«Pour y parvenir, il faudra certainement supprimer des emplois», a insisté M. Diess, faisant référence à des postes dans la production, le management et le développement. Ces dernières semaines, il y a eu des spéculations sur une suppression de 30.000 emplois, ce que n’a pas voulu commenter le patron de Volkswagen. «Ce n’est pas encore décidé.»

L’usine de Wolfsburg tourne actuellement à une faible capacité, principalement en raison de la pénurie mondiale de puces électroniques.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde