Faiseurs de rêve: un jardin partagé entre population et sans abri

L’asbl le Triangle accueille des sans-abri.
L’asbl le Triangle accueille des sans-abri. - D.R.

L’asbl dispose d’un grand terrain avec des parcelles de potager et des arbres fruitiers. Actuellement, elle organise un atelier potager et entretient le terrain avec l’aide des accueillis. « Nous aimerions ouvrir « nos portes » au quartier dit du « Beau Site » et créer des jardins partagés. Par ce biais, nous pourrions créer des liens entre les personnes du quartier et la population que nous accueillons. Nous pourrions ensemble mettre les mains dans la terre, profiter des récoltes, organiser des repas et fêtes de quartier », explique Alexandre Suain, de l’asbl.

« Nous aimerions profiter d’un coup de pouce pour l’entretien de notre espace. Par ce projet, nous sollicitons votre aide pour offrir un lieu d’accueil, de rangement et accessible tel un abri de jardin avec auvent et mobilier de jardin », ajoute Emmanuel Mathieu. « Nous aimerions que les gens viennent chez nous, sans être des travailleurs sociaux ou des sans-abri, pour faire de nouvelles rencontres. Nous nous battons pour réinsérer notre public, pour qu’il fasse partie de la société avec des gens dits « normaux » et cette initiative pourrait les y aider ».

Le jardin existe depuis 2014 et est donc entretenu par les hébergés. « Parfois, ils viennent pendant plusiurs mois puis s’en vont et il leur arrive de revenir plus tard », poursuit Alaxandre Suain. « Il ne manque pas grand-chose pour ouvrir ce jardin à la population. Notre envie aussi est de faire connaître davantage notre association », conclut Emmanuel Mathieu.

L’avis du bourgmestre: Paul Magnette

« C’est typiquement le genre d’initiative citoyenne que nous soutenons et que nous voulons pour tous les quartiers de Charleroi. Ces projets contribuent à créer du lien entre les riverains tout en améliorant le cadre de vie. Par ailleurs, prendre part à des actions qui invitent au partage autour de l’alimentation et de la nature est structurant pour les êtres humains. Apprendre à planter ensemble, observer la croissance et un jour récolter ce que l’on a semé nous ramène à l’essentiel, nous fait éprouver une joie simple mais véritablement durable ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mont-sur-Marchienne (c.f. Charleroi)Charleroi (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en CHARLEROI ET SA REGION