Nouvelle direction chez Actiris: le gouvernement bruxellois n’a pas pris de décision

Cristina Amboldi.
Cristina Amboldi. - DéFI

Depuis mardi, la sphère médiatico-politique bruxelloise s’interroge sur la décision qui sera prise par l’exécutif Vervoort.

Selon la chaîne de télévision régionale Bx1, Cristina Amboldi, qui devrait être nommée, après avoir été sélectionnée par le bureau indépendant Talent, aurait adapté la description de poste pour la fonction à pourvoir, en sa qualité de directrice du cabinet adjointe du ministre bruxellois de l’Emploi, Bernard Clerfayt.

Cette information est contestée par le ministre Clerfayt lui-même. Interrogé jeudi matin par La Première (RTBF), le ministre de l’Emploi a répété que Cristina Amboldi n’avait «pas participé à la définition du profil de l’emploi pour lequel elle a postulé» et qu’elle avait été classée en tête au terme d’une «procédure totalement ouverte et transparente qui a duré cinq mois», sans la moindre intervention permettant de penser que le classement par le jury a été viciée de quelque manière que ce soit».

Selon Bx1, le nom de Cristina Amboldi apparaît dans un échange de courriers électroniques concernant la description de poste pour la fonction à pourvoir, en sa qualité de directrice de cabinet adjointe du ministre. Le document en question est intitulé «Objectifs pour le mandat de directeur.rice général.e d’Actiris».

Il reprend le contexte de la fonction avec les missions d’Actiris, la fonction du directeur et les objectifs. C’est bien la société en charge du recrutement, Talent, qui l’a élaboré et l’a fait valider par le gouvernement bruxellois avant de s’apercevoir qu’elle ne l’avait pas envoyé au comité de gestion d’Actiris qui doit également l’approuver. Cela a été fait.

Toujours selon la chaîne régionale de télévision, dans le document envoyé, on s’aperçoit que les dernières modifications ont été faites le 13 avril 2021 par Cristina Amboldi, en sa qualité de cheffe de cabinet adjointe en charge de l’emploi au sein du cabinet du ministre Clerfayt. Elle a ainsi corrigé des fautes d’appellation entre Orbemet Actiris ou encore retiré la mention du gouvernement dans les clients d’Actiris.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES