La Zone de police PolBruNo propose des policiers référents pour les écoles

Illustration
Illustration - Belga Image

« Le projet « Teamschool », c’est une équipe de 90 policiers volontaires, tous grades et services confondus, qui collaborent, en plus de leur travail quotidien, aux projets organisés au sein des divers établissements scolaires de la zone de police », explique le chef de corps faisant fonction, Daniel De Hertog.

Reconnaissables à leur pull, leur sac à dos et leur masque arborant le logo « Teamschool », les policiers participants assurent une présence continue auprès des écoles en dehors du cadre répressif. Actions, permanence (avec un service joignable 24h/24), échanges dans les classes ? « L’objectif est de devenir des référents pour toutes les problématiques en lien avec l’école, à la fois pour les directions et les élèves. Il peut s’agir d’inquiétudes liées à la sécurité routière, aux réseaux sociaux, au harcèlement, aux menaces entre enfants ou parents ? », développe Arnaud Milo, membre de la Teamschool.

Unique en Région bruxelloise, le projet chapeaute l’ensemble des actions menées par la police avec les établissements scolaires. « Ces projets sont multiples et permettent de lutter efficacement contre le déficit de confiance entre la police et les citoyens qu’elle doit protéger », ajoute la présidente du collège de police et bourgmestre de Schaerbeek, Cécile Jodogne.

Parmi ces initiatives, on retrouve, notamment, la campagne destinée aux parents d’enfants en bas âge « sans ceinture, vous risquez son futur », le projet « un policier devant chaque école », le projet « Pol&Bruno à la maternelle », qui s’adresse aux enfants de 3e maternelle afin d’établir un premier contact convivial et ludique avec les plus petits, et « le Parrainage » pour lequel un policier parraine les classes de sixième primaire.

Fruit de l’implication volontaire des policiers, « Teamschool n’émane pas d’une demande spécifique des directions, ni d’une dégradation du lien entre la police et les jeunes », assure Cécile Jodogne. « L’initiative s’inscrit dans la continuité et traduit notre volonté de travailler au quotidien sur le renforcement des relations positives avec la police », conclut-elle.

Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES