Les chiffres du Covid restent élevés à Bruxelles

Près de 70% de la population de plus de 18 ans a entre-temps reçu au moins une dose de vaccin.
Près de 70% de la population de plus de 18 ans a entre-temps reçu au moins une dose de vaccin. - Isopix

L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 445 sur 14 jours (contre 500 la semaine dernière). Les personnes âgées de 30 à 39 ans représentent la catégorie d’âge la plus contaminée par le SARS-Cov-2. Le nombre de tests effectués est en baisse, de même que le taux de positivité, qui s’établit désormais à 6 %.

Le taux de reproduction du virus est de 0,92 dans la capitale. Lorsqu’il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir. « La situation est plus ou moins sous contrôle mais restons attentifs car les chiffres sont encore élevés », a commenté Inge Neven, la responsable de la vaccination à Bruxelles pour le compte de la Cocom. « Si l’on se penche sur les hospitalisations, là aussi la situation se stabilise avec quelque 55 personnes actuellement admises aux soins intensifs. On recense une quinzaine de décès au cours des sept derniers jours, en légère augmentation (par rapport à la période de référence précédente, NDLR) », a-t-elle ajouté.

Près de 70 % (69 %) de tous les Bruxelles âgés de 18 ans ou plus ont désormais reçu une première dose de vaccin, tandis que 66 % ont complété leur parcours vaccinal. « Nous continuons de gagner un peu de terrain chaque semaine », se réjouit Inge Neven. « Quatre-vingts pour-cent des tranches d’âge les plus vulnérables sont désormais vaccinés et la situation des jeunes évolue également bien, grâce notamment aux différentes actions locales déployées sur le terrain », a-t-elle fait valoir. « Par exemple, des flyers sont distribués en gare de Bruxelles-Central depuis dix jours afin d’informer proactivement les voyageurs qu’ils peuvent s’y faire vacciner et il est possible, depuis lundi, de se faire vacciner à la mutualité Partenamut située sur le boulevard Anspach », illustre-t-elle.

La Cocom travaille par ailleurs en partenariat étroit avec les différentes communes et acteurs locaux afin de mener des actions de sensibilisation dans des quartiers avec un taux de vaccination plus faible. Des bus, antennes locales et autres points de vaccination temporaires sont notamment déployés. L’opération pilote Pharma-on-Tour a quant à elle déjà permis de vacciner plus de 440 personnes au sein de pharmacies participantes. Un « véritable succès », a estimé Inge Neven. « Les pharmaciens arrivent à convaincre un public qu’on n’avait pas réussi à toucher jusqu’ici ».

En ce qui concerne la vaccination dans les écoles, plus de 10.000 élèves âgés de 12 à 17 ans ont été vaccinés depuis la rentrée scolaire, ce qui représente une augmentation de 12 points de pourcentage (de 24 à 36 %). « Nous avons mené de grandes actions dans les écoles pour informer et sensibiliser, avec de très jolis résultats », se félicite encore Inge Neven.

Les maisons de repos bruxelloises recevront quant à elles les premières livraisons pour la dose de rappel à partir du 14 octobre. Par ailleurs, les Bruxellois de 65 ans ou plus peuvent recevoir leur « booster » de vaccin, même sans invitation.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Bruxelles-Capitale
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES