Forest va inaugurer un nouveau four à pain dans l’école Saint-Antoine

A Forest.
A Forest. - GSV

Les communes de Forest et de Saint Gilles inaugureront mercredi leur nouveau four à pain installé à l’école Saint-Antoine, rue Pierre Decoster à Forest. Une série d’activités sont prévues comme une émission radio live depuis l’école Saint-Antoine ‘Le Pain dans mon Quartier’ (Radio Panik 105.4), un atelier créatif pour les enfants ou encore un atelier « préparation de tartinades pour mes tartines ». Toute l’après-midi sera dédiée à la dégustation de petits pains et la diffusion d’informations sur le levain : « venez avec votre petit pot en verre et repartez à la maison avec votre levain initial », précise la commune.

L’installation de ce four à pain fait partie du projet « La petite poule royale », créé par les services Développement Durable de Forest et Saint-Gilles dans le cadre du Contrat de Rénovation Urbaine Quartier du Midi. Ce projet vise à encourager l’agriculture urbaine, et comprend, entre autres, l’installation de poulaillers collectifs, de nichoirs pour moineaux, la plantation de graminées dans l’espace public et l’organisation de formations sur différentes thématiques.

Contrat de quartier

« La cour de l’école Saint-Antoine est facilement accessible depuis la rue, expliquent Alain Mugabo et Jos Raymenants, échevins Ecolo-Groen du développement durable à Forest et Saint-Gilles. Le four à pain sera utilisé dans le cadre d’activités scolaires, et, en dehors des horaires de l’école, il sera mis à disposition des habitants du quartier et des associations qui le souhaitent. Avec l’installation de ce four, nous invitons chacun à (re)découvrir des savoir-faire traditionnels liés à la fabrication du pain. Et puis, faire du pain ensemble, c’est aussi créer du lien et mieux connaître celles et ceux avec qui nous vivons. »

L’installation du four a coûté environ 4.500 euros. Elle est subsidiée à 100 % dans le cadre du contrat de rénovation urbaine ROI pour le projet « La Petite Poule Royale ». Ce projet subventionné à hauteur de 100.000 euros prévoit d’installer 2 poulaillers collectifs de quartier, de planter des graminées dans l’espace public, en large bande pour créer une « bande nourricière » pour l’avifaune, de construire et animer un four à pain de quartier, de favoriser le retour des moineaux – installer de nichoirs et d’organiser des ateliers, animations et formations sur ces thématiques destinées à un large public.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES