Hockey: le Léopold et l’Orée confirment et prennent de l’avance au classement

Belga
Belga

Léopold – Racing : 5-1

L’affiche de cette 7e journée de compétition en division d’honneur a tenu toutes ses promesses devant un très large public et dans une ambiance festive vu l’action des supporters du Racing qui se sont déplacés en masse du côté de l’Avenue Dupuich. Mais malheureusement pour eux, leur enthousiasme a vite été douché par le réalisme de l’équipe locale qui a défendu avec rigueur et qui a frappé juste avec son attaquant prolifique, Tom Boon. L’attaquant des Red Lions a soigné sa moyenne en démontrant sa faculté exceptionnelle de finition en signant 3 nouveaux buts avant la pause (4e, 17e et 28e). De quoi conforter sa place en tête du classement des buteurs avec un chiffre impressionnant de 18 réalisations en 7 matches. En seconde période, les visiteurs, qui s’alignaient sans leur capitaine, Jérôme Truyens (blessé aux ischios), ont bien tenté d’inverser la tendance après le but de Dimitri Cuvelier (38e). Mais malgré la carte jaune de John Verdussen (10 minutes), le but d’Augustin Meurmans, le Léo n’a jamais tremblé ou n’a même réellement été inquiété malgré beaucoup de bonne volonté du Racing. Les hommes d’Agustin Corradini ont même scellé leur victoire (5-1) avec un tout dernier but inscrit sur suite de penalty à l’ultime seconde de jeu par Lewis Eaton. De quoi conforter leur première place au classement, à égalité de points avec l’Orée, mais avec une différence de but remarquable de +22.

Daring – Waterloo Ducks : 4-4

Les Brabançons n’ont toujours pas engrangé leur première défaite cette saison après avoir enregistré un 6e partage en 7 rencontres. En visite à Molenbeek, les hommes de Jean Willems voulaient, enfin, lancer réellement leur saison en empochant 3 points mais ils ont été rattrapés à l’ultime seconde de jeu par des Bruxellois qui confirment qu’il sera décidément bien compliqué de les battre à domicile. Victor Charlet était le premier à frapper sur penalty dans cette rencontre (7e) mais Santiago Montelli démontrait toute son habileté dans l’exercice en frappant à 2 reprises avant la pause (23e et 33e). Le but de Tommy Willems, juste avant le retour au vestiaire, permettait au Watducks de rester bien dans son match. Les visiteurs prenaient l’initiative et ils étaient récompensés par un nouveau but de Victor Charlet sur p.c. (43e). Alex Van Linthoudt gardait son équipe dans le match mais le défenseur international français, retrouvait enfin toutes ses sensations sur penalty et signait sa 3e réalisation de l’après-midi, sur penalty. Mais comme souvent au Daring, le club local profitait de sa toute dernière possibilité de la partie pour arracher un excellent point via Alex Van Linthoudt (sur p.c.).

Orée – Beerschot : 3-2

Même s’ils ont été à la peine, les Bruxellois ont tout de même réussi à prendre les 3 points lors de la visite d’une équipe anversoise frustrée à l’issue des 70 minutes. Sur leur première occasion du match, ils trouvaient d’ailleurs déjà l’ouverture via Eliot Curty (14e). Arthur De Sloover égalisait ensuite (22e) et c’était pratiquement tout ce qu’il y avait à se mettre sous la dent en première période. Les Anversois (qui ne pouvaient plus compter sur l’expérience du défenseur central des Red Lions) remontaient ensuite sur le terrain avec plus d’envie mais malgré une certaine domination du Bee, c’était ben Philippe Simar qui redonnait l’avance aux siens à la 51e minute. Romain Duvekot égalisait méritoirement quand il ne restait plus que 4 minutes à disputer dans la rencontre. Mais à 10 suite à la carte jaune d’Harrison Peeters, ils encaissaient un 3e but inscrit par John-John Dohmen. Un 5e succès qui permet à l’Orée d’occuper la tête du classement avec le Léopold.

Dragons – Antwerp : 3-3

Le derby de la Métropole a été captivant et indécis jusqu’au coup de sifflet final. Mais ce partage n’arrange évidemment personne. Toujours privés de 2 de leurs internationaux, Simon Gougnard (adducteurs) et de Florent van Aubel (muscle fessier), mais également sans Conor Harte (ischios), les champions de Belgique ont dû concéder leur 2e partage de la saison. Felix Denayer avait pourtant montré la marche à suivre sur penalty dès la 6e mais les voisins de Sint-Job-In’t-Goor ne l’entendaient pas de cette oreille. Jeff De Winter égalisait puis donnait l’avance aux visiteurs sur penalty. La réaction locale ne survenait qu’à 7 minutes du terme avec un stroke converti par Nicolas Della Torre. C’était ensuite Lucas Putters qui pensait offrir un succès au Dragons (68e) mais le Français Pieter van Straaten ne laissait pas passer l’occasion pour égaliser en toute fin de rencontre.

Herakles – Gantoise : 5-3

Les Lierrois sont donc toujours invaincus à domicile après la visite des Flandriens qui marquent le pas après leur parenthèse européenne de la semaine dernière. Pourtant, ce sont bel et bien les visiteurs qui prenaient l’initiative via Arthur De Borrekens (6e). Corey Weyer marquait la révolte locale au quart d’heure, sur p.c., mais Pepijn Scheen redonnait l’avance aux Gantois, également, sur penalty. Avant la pause, Jack Vloeberghs puis Amaury Keusters permettaient tout de même à l’Herakles de mener à la pause. Corey Weyer donnait encore un peu plus d’air aux siens, toujours sur penalty, mais les visiteurs n’avaient toujours pas abdiqué après le but d’Etienne Tynevez (61e). Quatre minutes plus tard, l’australien Weyer concluait même sa bonne prestation du jour en s’offrant un triplé sur stroke.

Braxgata – Louvain : 1-1

Les 2 équipes sont sorties frustrées de cette rencontre en ne parvenant pas à engranger 3 points qui leur auraient permis de se repositionner au classement général en profitant des autres résultats de la journée. Le Braxgata, qui évoluait sans Agustin Mazzili, avait ouvert la marque dès la 3e minute via Anton Van Biesen sur suite de p.c. Les Universitaires qui devaient se passer, de leur côté des services de Pau Quemada, revenaient à la hauteur des Anversois en début de seconde période sur un penalty converti par Luke Madeley. Dans la foulée, Loick Luypaert loupait un stroke. La partie était indécise jusqu’au coup de sifflet final mais personne ne parvenait finalement à émerger.

Aussi en Hockey