39 morts à bord d’un camion en Angleterre: vingt-quatre suspects en correctionnelle

39 morts à bord d’un camion en Angleterre: vingt-quatre suspects en correctionnelle
Belga

La chambre du conseil de Bruges a renvoyé 24 suspects devant le tribunal correctionnel dans le dossier des 39 migrants vietnamiens décédés dans un camion frigorifique dans le comté anglais d’Essex.

La détention de cinq suspects a de nouveau été prolongée. Le personnage central de l’affaire nie toujours toute implication.

39 corps sans vie

Le 23 octobre 2019, 39 corps sans vie, dont ceux de trois mineurs, ont été découverts dans un camion frigorifique à Grays, une ville du comté d’Essex, dans le sud de l’Angleterre.

Il est vite apparu que le container était arrivé à Zeebrugge la veille à 14h49. Au cours de l’après-midi, le véhicule avait quitté le port belge et était finalement arrivé à Purfleet à 01h00 le jour suivant.

Condamnations et perquisitions

Dans le volet britannique de l’enquête, quatre hommes ont été condamnés à de lourdes peines de prison en janvier 2021. Sept personnes ont également été condamnées au Vietnam pour leur rôle dans l’affaire.

Le 26 mai 2020, toute une série de perquisitions avaient aussi été menées en Belgique et en France. Dans notre pays, il y a eu cinq perquisitions à Anderlecht, trois à Schaerbeek, trois à Molenbeek-Saint-Jean et une à Leeuw-Saint-Pierre, Ganshoren, Bruxelles, Uccle et Etterbeek.

Le locataire d’une planque à Anderlecht aurait joué un rôle crucial

Au cours de l’enquête, plusieurs suspects ont déjà été libérés sous conditions et sous caution. Cinq suspects sont actuellement en détention préventive.

Le locataire d’une planque à Anderlecht aurait joué un rôle crucial dans le dossier. Selon son avocat Antoon Vandecasteele, Vo Van Hong (45 ans) maintient toujours qu’il n’a rien à voir avec le trafic d’êtres humains.

Le parquet fédéral a demandé vendredi le renvoi de 24 suspects devant le tribunal correctionnel de Bruges. Il n’a pas encore demandé le renvoi dans le cas de trois autres suspects. Il s’agit de deux suspects contre lesquels la procédure de transfert vers la Belgique est toujours pendante. Un troisième individu est, lui, toujours en fuite.

Vo Van Hong est considéré comme le chef de l’organisation criminelle. Depuis septembre 2018, il pourrait être lié à au moins une quarantaine de passages concernant plus d’une centaine de personnes au total.

Dix autres Vietnamiens et six Belges d’origine vietnamienne devront également comparaître devant le tribunal pour leur participation présumée dans l’affaire.

Quatre d’entre eux sont considérés comme des lieutenants de Vo Van Hong par le parquet fédéral. Par ailleurs, le renvoi a également été demandé pour trois autres Belges, six Marocains et un Arménien d’Alost. Il s’agit pour la plupart d’entre eux des chauffeurs de taxi employés par le gang.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde