En cas de cluster aux Heures Claires, le CST sera imposé aux visiteurs

Une décision prise pour le bien-être des résidents, indique le directeur.
Une décision prise pour le bien-être des résidents, indique le directeur. - N.L.

« Ces dernières semaines, il a fallu faire face à un nouveau cluster sur les sites de Spa et Limbourg. Il nous a fallu réagir rapidement et, peut-être qu’en matière de communication, vous avez ressenti un manquement. Notre priorité est bien de protéger au mieux nos résidents, sans, à nouveau, entraver de trop, leur liberté d’aller et venir, ni votre liberté » ont écrit les médecins coordinateurs et le directeur général des Heures Claires dans un courrier adressé aux familles des résidents du centre d’accueil des Heures Claires.

Pour l’instant, les visites sont libres tout en respectant les règles sanitaires, de port du masque et les gestes barrière. Mais la situation rencontrée voici quelques semaines a fait réfléchir les responsables.

« Le point 8.6 de l’Annexe 120 du code Wallon, relative aux Maisons de repos, précise que « Le Directeur doit prendre toute précaution visant à assurer la prophylaxie (NDLR : Ensemble des mesures à prendre pour prévenir les maladies) des maladies contagieuses », pour les Résidents. Dès lors, suite aux dernières situations rencontrées sur les sites de Spa et Limbourg, en cas de nouveau cluster, le « pass sanitaire » sera nécessaire pour rendre visite. » expliquent les responsables des Heures Claires.

Contacter par nos soins, le directeur des Heures Claires n’a pas souhaité rentrer davantage dans les détails de cette décision. « Je n’ai pas envie qu’on vienne m’ennuyer avec des réflexions il y a clairement une différence entre les employés qui ont un contrat de travail et les visiteurs » a-t-il simplement ajouté, renvoyant à ce qu’il a écrit dans le courrier adressé aux familles. « À ce jour, en l’absence de l’obligation de vaccination pour les membres du personnel soignant, il est inutile de vouloir polémiquer sur la mesure prise, entre les membres du personnel, liés par un contrat de travail, et les visiteurs. »

Un cluster dès deux positifs

Pour les sites de Limbourg et Borgoumont, sera considéré comme cluster, deux résidents positifs pour l’établissement. Pour le site de Spa, sera considéré comme cluster, deux résidents positifs dans le même service.

« L’objectif de l’utilisation du pass sanitaire est clairement de favoriser le bien-être des résidents au travers des visites en période de cluster, tout en limitant les risques. Il va de soi que le port du masque et le respect des gestes « barrière » seront toujours indispensables. Toutefois, en fonction de l’évolution du cluster, les visites pourraient, malheureusement, être momentanément interrompues. »

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION