Le droit des peuples au cœur du Festival de la Solidarité Internationale d’Anderlecht

Le festival se tiendra du 4 au 17 octobre, dans différents lieux de la commune d’Anderlecht.
Le festival se tiendra du 4 au 17 octobre, dans différents lieux de la commune d’Anderlecht. - D.R.

Du 4 au 17 octobre, le Festival de la Solidarité Internationale aura lieu à Anderlecht. Organisé par l'Échevin à la solidarité internationale Julien Milquet, avec le soutien du bourgmestre Fabrice Cumps et du Collège échevinal d'Anderlecht, le festival est consacré cette année au thème des droits des peuples. À travers le théâtre, la danse, le cinéma, la musique, le slam et les arts visuels, le festival nous invite à réfléchir sur les droits des peuples dans les territoires (dé)colonisés.

Un programme approfondi

L'année passée, le festival portait sur la (dé)colonisation. Cette année, le thème sera donc approfondi, notamment en abordant la question des droits des peuples dans les régions (dé)colonisées. Le service des relations internationales a ainsi organisé une série d'activités diverses autour du thème des droits des peuples à différents endroits d'Anderlecht, comme la Place du Conseil, le Square des Vétérans coloniaux, le COOP, le TicTac Art Center et l’Espace 16 arts.

À travers différentes formes d'expression artistique, le festival invite le visiteur à réfléchir sur les droits des peuples et la

décolonisation. Dans un communiqué de presse, l´Échevin Julien Milquet indique  : « après le travail que nous avions accompli l'an dernier, concernant la place de la colonisation dans l'espace public et la semaine d'activités autour de ce thème, la suite logique était de s'intéresser désormais à la question du droit des peuples, notamment colonisés, et aux questions d'auto-détermination. Avec ce festival, Anderlecht se plonge dans ces thématiques, notamment la question de la Palestine et celle du droits des peuples amérindiens, avec plusieurs jours de débats, conférences, de spectacles culturels ».

Au programme  : une exposition de portraits de femmes palestiniennes, une installation en hommage aux peuples exilés, un concert de la chorale Zamâan (répertoire de chants arabes), un débat sur les origines du conflit israélo-palestinien, un spectacle de danse contemporaine sur le patrimoine culturel, une rencontre littéraire avec le journaliste et écrivain palestinien Majd Khalifeh, une rencontre sur le soulèvement zapatiste au Mexique, ou encore une exposition sur les peuples indigènes de Colombie.

Toutes les activités sont gratuites. Le programme complet est à retrouver sur le site Internet de la commune d’Anderlecht.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES