Face à la pénurie de carburant, Boris Johnson pourrait faire appel aux militaires

Face à la pénurie de carburant, Boris Johnson pourrait faire appel aux militaires
Isopix

Le manque de chauffeurs routiers au Royaume-Uni provoque des difficultés d’approvisionnement aux conséquences de plus en plus tangibles pour les consommateurs.

Des mesures d’urgence ont déjà été déclenchées dimanche soir, le Secrétaire d’Etat aux entreprises, Kwasi Kwarteng, ayant décidé de suspendre la législation sur la concurrence pour permettre à l’industrie pétrolière d’autoriser les fournisseurs à viser les stations-service en pénurie.

Mais la presse britannique suggère aussi que le Premier ministre tranchera lundi sur la possibilité de prendre des décisions plus drastiques et déployer des militaires pour conduire des camions de pétrole.

Les achats frénétiques des consommateurs, doublé du manque de main d’oeuvre dans le secteur logistique, rendent la situation critique au Royaume-Uni. La police a d’ailleurs été appelée en renfort dans la périphérie de Londres où une bagarre a éclaté dans une longue file d’attente pour du carburant.

L’association de transporteurs RHA (Road Haulage Association) estime que le Royaume-Uni a besoin d’environ 100.000 chauffeurs routiers supplémentaires, un manque qui a créé des problèmes d’approvisionnements croissants ces dernières semaines dans les supermarchés ou encore de grandes enseignes comme les pubs Wetherspoon, les chaînes de fast-food McDonalds ou KFC.

Selon la RHA, environ 20.000 chauffeurs routiers européens ont quitté le Royaume-Uni depuis le Brexit.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde