Dison: la maman poignardée semble tirée d’affaire

Photos
Gilles de Villers Grand Champs.
Gilles de Villers Grand Champs.

La commune de Dison se réveille encore sous le choc ce vendredi matin. Un terrible drame familial est venu secouer la rue Albert de t’Serclaes ce jeudi après-midi, vers 15 heures. Un père de famille, un certain M. Cetin né en 1978, a porté des coups de couteau à son ex-femme et sa fille. L’homme est rentré par la porte arrière de la maison de son ex-femme pour commettre cette terrible attaque.

Le pronostic vital de la maman était engagé. Elle se faisait d’ailleurs opérer en urgence au CHR Verviers ce jeudi soir. Pour la jeune fille, les blessures étaient sérieuses mais ses jours n’étaient pas en danger.

Heureusement, les nouvelles sont rassurantes ce vendredi matin comme nous l’explique Gilles de Villers Grand Champs, le procureur de division au parquet de Verviers.

Gilles de Villers Grand Champs.
Gilles de Villers Grand Champs. - N.L.

« J’ai eu des nouvelles de l’ex-épouse et elle semble être tirée d’affaire. Son état se serait stabilisé et donc ses jours ne seraient plus en danger. Sa fille est toujours stable aussi mais son état était moins préoccupant que celui de sa maman. Elles sont encore toutes les deux prises en charge par l’institution hospitalière ».

Pour rappel, le suspect a rapidement été privé de liberté après le drame. S’il n’avait pas encore été auditionné quand nous avons contacté Gilles de Villers Grand Champs jeudi en fin de journée, il a été déféré devant un juge d’instruction. Un mandat d’arrêt à son encontre a d’ailleurs été demandé pour le chef de tentative d’assassinat.

L’homme est entré chez son ex-femme pour la poignarder jusque dans la rue.
L’homme est entré chez son ex-femme pour la poignarder jusque dans la rue. - C.B.

Le quartier a été bouclé par la police jeudi après-midi.
Le quartier a été bouclé par la police jeudi après-midi. - C.B.

Il rentre de force par la porte arrière et poignarde son ex-femme et sa fille à Dison

Un terrible drame familial est venu secouer la rue Albert de t’Serclaes à Dison ce jeudi après-midi, vers 15 heures. Un père de famille, un certain M.Cetin né en 1978, a porté des coups de couteau à son ex-femme et sa fille, comme le racontent plusieurs voisins/témoins. L’homme est rentré par la porte arrière de la maison de son ex-femme.

Avertis du drame, les policiers et les ambulanciers se sont rendus en masse sur les lieux. Le quartier a d’ailleurs été bouclé par les forces de l’ordre.

Sur place, notre journaliste a rencontré Karel Vangrunderbeek, le directeur de l’école la Court’Echelle située à quelques mètres du lieu. Il s’est rendu sur place avec un collègue et une infirmière de l’établissement scolaire, après qu’une dame est arrivée dans l’école pour demander de l’aide.

« L’homme portait un couteau et était assez agressif »

« Une maman s’est précipitée à la sortie des classes pour nous prévenir. Elle était complètement hystérique. Elle disait qu’une personne avait été poignardée et qu’il fallait absolument aller l’aider et appeler les secours. On a couru jusque dans la rue et on a découvert un monsieur qui portait un couteau et qui était assez agressif. Quand il nous a vus arriver, il a jeté son arme à terre avant de traverser la route. Je me suis occupé de la jeune fille qui avait été poignardée et qui criait à l’étage. Elle avait un trou au niveau du thorax. La maman avait l’air plus sérieusement blessée », raconte l’homme, encore sous le choc.

Le laboratoire est sur place.

« Comme nous avons des infirmières dans l’enseignement spécialisé, l’une est venue pour prodiguer les premiers secours. »

Le Procureur de division nous confirme bien que le pronostic vital de la maman est engagé. Elle se faisait d’ailleurs opérer en urgence au CHR Verviers ce jeudi soir. Pour la jeune fille, les blessures étaient sérieuses mais ses jours ne sont pas en danger.

Des personnes de la famille seraient arrivées pour bloquer l’auteur des faits qui a rapidement été interpellé par les forces de l’ordre. Selon la bourgmestre Véronique Bonni, le couple était séparé depuis plus de deux ans.

« La jeune fille aurait tenté de protéger son petit frère », ajoute aussi le directeur de l’école.

De nombreux voisins sont aussi intervenus sur place pour venir en aide à la mère de famille avec des draps et des torchons pour la maintenir en position de sécurité.

Sur le coup de 16h10, la rue qui était noire de monde quelques instants plus tôt s’est retrouvée vide tout à coup. L’atmosphère y est pesante, comme si plus personne n’osait sortir de chez lui…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Dison (prov. de Liège)Verviers (prov. de Liège)
Aussi en VERVIERS ET SA REGION