Le chantier de la N90 entre Andenne et Namur entre dans sa dernière phase

Un feu au niveau de la chaussée Moncheur.
Un feu au niveau de la chaussée Moncheur. - GSV

Bonne nouvelle pour les automobilistes! La Sofico annonce que ce lundi, le chantier de réhabilitation et de sécurisation de la N90 mené entre Andenne et Namur entrera dans sa dernière phase. Ces travaux viseront à aménager des îlots au niveau de la chaussée d’Anton et de la chaussée Moncheur. Ils se termineront le 1er octobre, au plus tard.

Attention cette dernière phase entraîne des modifications de circulation et cette dernière sera gérée par des feux de signalisation, à savoir; :

- sur la chaussée d’Anton (N90) à Andenne, sur environ 2 km ;

- au niveau de la chaussée Moncheur (N90) à Andenne sur moins d’un kilomètre.

Ce chantier de sécurisation et réhabilitation des revêtements de la N90 entre Andenne et Namur, qui a débuté le 28 septembre 2020, a permis de :

- Réduire la voirie de 2x2 bandes à 2x1 bande ;

- Réhabiliter la couche supérieure du revêtement dans les deux sens sur 4 km ;

- Créer des tourne-à-droite et tourne-à-gauche via le placement de marquage et d’îlots centraux ;

- Renforcer la signalisation verticale et les limitations de vitesse (panneaux de signalisation, marquage au sol).

Le 6 novembre 2020, la N90 avait été totalement rouverte dans les deux sens.

Du mardi 15 juin au 10 juillet 2021, les travaux ont successivement porté sur deux parties de la nationale :

- Sur environ 3 km de la rue Gawday à Maizeret (N90) ;

- Sur la chaussée d’Anton (N90) à Andenne, sur environ 2 km (pose d’asphalte).

Suite aux conditions météorologiques défavorables, l’aménagement des îlots sur la chaussée d’Anton (N90) à Andenne n’a pas pu être réalisé en juillet dernier comme prévu. La dernière phase chaussée Moncheur (N90) à Andenne n’a également pas pu être réalisée en août.

Le coût est évalué à 2.184.000 € HTVA.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR