Le parlement bruxellois rouvre ses portes au public et accueille l’expo « Traces »

Traces a été exposé dans l’hôtel de ville de Saint-Gilles.
Traces a été exposé dans l’hôtel de ville de Saint-Gilles. - Elio Germani

Les visiteurs, accueillis en petits groupes de 10h à 18h et sur inscription préalable, seront guidés au travers de l’hémicycle du Parlement et de ses salles de commission, de la somptueuse « salle des glaces » ou encore des salons historiques de l’ancien palais du Gouverneur de la province du Brabant, des lieux qui racontent l’histoire ancienne et récente de notre Région.

Pendant ces deux jours, le Parlement bruxellois accueillera l’exposition « Traces » (www.tracescovid.be), que les visiteurs pourront découvrir à l’issue de leur parcours.

L’exposition propose un témoignage bouleversant sur la première vague de la crise du Covid-19, au travers de très beaux portraits des soignants des hôpitaux Iris Sud de Bruxelles, réalisés par le photographe Gaël Turine, avec la retranscription de leur parole, par l’écrivaine Caroline Lamarche.

Pour Rachid Madrane, président du Parlement, il faut « permettre aux citoyens de pousser à nouveau les portes du Parlement, même si ce n’est que pour deux jours et de façon encadrée, est un moment un peu émouvant. Ce lieu appartient à tous les Bruxellois, il est celui de la rencontre, de l’échange, même si nous devons malheureusement toujours en restreindre l’accès en raison de la crise sanitaire. Une crise sanitaire dont l’exposition « Traces » rappelle, avec beaucoup de sensibilité, les premiers temps dramatiques. Il était important que cette exposition puisse être accueillie dans notre Parlement, pour témoigner de notre reconnaissance à ceux qui étaient alors et sont toujours aujourd’hui en première ligne. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES