Etterbeek: une première rue scolaire en test

Une première.
Une première. - D.R.

C’est une première à Etterbeek. Depuis ce lundi, une partie de la chaussée Saint-Pierre a été transformée en rue scolaire. Entre la rue Colonel Van Gele et les rues Albert Meurice et Antoine Gautier, la circulation est interdite aux voitures de 7h45 à 8h30 et de 15h15 à 15h45. Seuls les piétons et usagers adeptes de la mobilité douce pourront y circuler, les personnes domiciliées au sein de ce périmètre pouvant toujours y entrer ou en sortir, escortées par le personnel habilité.

Sur place, des barrières et des panneaux de signalisation seront chaque fois installés et des gardiens de la paix ainsi que des agents de la brigade cycliste de la police seront présents afin de garantir la sécurité et informer la population le cas échéant.

« C’était une demande des parents et c’était prévu il y a deux ans dans la déclaration de politique générale. Les rues scolaires existent dans plusieurs communes et c’est un système qui marche bien pour apaiser le trafic, améliorer la qualité de l’air, augmenter la sécurité et créer un cadre convivial aux abords de l’école », explique Rik Jellema (Groen), échevin de la Mobilité.

Un appel à candidature avait été lancé et trois écoles ont été sélectionnées : l’école communale la Farandole, une école flamande et une école du réseau libre (l’Institut Sainte-Anne). Le Covid a mis le projet entre parenthèses jusqu’à cette semaine. « On fait un mini-test d’une semaine avec l’école la Farandole. Les parents étaient très demandeurs et cela se passe super bien. Parents et direction sont ravis », déclare l’échevin très satisfait.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Saint-Pierre-Cappelle (c.f. Herne)Etterbeek (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES