Ibiza fait appel à des espions étrangers pour infiltrer les fêtes clandestines

Ibiza fait appel à des espions étrangers pour infiltrer les fêtes clandestines

« Le projet a démarré il y a quelques jours et devrait courir jusqu’à fin août, mais il pourrait être prolongé », a indiqué vendredi un porte-parole du gouvernement de l’île.

Les autorités, en concertation avec la police locale, ont loué les services d’une société de détectives qui à son tour a fait appel à de nombreux indépendants.

Ces fêtards incognito sont essentiellement étrangers et âgés de 30 à 40 ans, avec un pouvoir d’achat moyen à élevé puisque c’est cette partie de la population qui prend part à ces événements, explique le porte-parole.

Certains organisateurs vont demander jusqu’à 100 euros pour pouvoir entrer à leur fête, qui attire parfois plus de 500 personnes.

La police n’a pas assez d’effectifs pour traquer ce genre d’événements. De plus ces fêtes clandestines se tiennent très souvent dans des appartements et maison privés. En Espagne, la police n’est pas autorisée à pénétrer dans une propriété privée simplement parce qu’une fête est en cours.

Ibiza et les autres îles Baléares ont récemment vu augmenter le nombre d’infections au coronavirus. Le taux d’incidence sur 7 jours est actuellement de 226 pour 100.000 habitants, l’un des plus élevés d’Espagne.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Ibiza
Notre sélection vidéo
Aussi en Monde