Un acteur belge arrêté dans le cadre de faits présumés d’abus sur mineurs (photo)

Un acteur belge arrêté dans le cadre de faits présumés d’abus sur mineurs (photo)

Une perquisition a été réalisée au domicile de l’acteur flamand vendredi dernier, le 23 juillet, précise le parquet d’Anvers. Du matériel informatique a notamment été saisi. L’homme, un Anversois âgé de 51 ans, a été entendu par la police et a été libéré après son audition.

«Après une première analyse des éventuelles infractions pénales, le parquet a décidé de saisir un juge d’instruction pour la qualification de viol sur mineurs», a précisé le porte-parole du parquet d’Anvers.

L’enquête a été ouverte à la suite d’une investigation menée par un journaliste néerlandais, membre d’un collectif d’investigation, en collaboration avec Het Laatste Nieuws. Dans un entretien enregistré via une caméra cachée par le journaliste, l’individu confirme qu’il a eu des relations sexuelles avec des mineurs. Il s’est en outre rendu à une fausse invitation à rencontrer un mineur dans une chambre d’hôtel. Toutefois, face à la police, le suspect nie les faits.

L’acteur flamand en question a joué dans des dizaines de productions destinée aux enfants au cours des deux dernières décennies.

La VRT prendra des mesures quand elle sera mieux informée

La VRT prendra des «mesures appropriées» dès qu’elle aura plus d’informations quant aux soupçons de maltraitance d’enfants qui pèsent sur un acteur flamand, indique vendredi le porte-parole de la chaîne publique, Hans Van Goethem.

L’acteur a joué dans divers programmes pour jeunes, séries télévisées et films pour enfants, notamment des dizaines de productions de Studio 100, VTM et Disney, mais aussi de la VRT au cours des vingt dernières années.

La possible maltraitance d’enfants a été révélée après une enquête sous couverture menée par le journaliste néerlandais Sven van der Meulen en collaboration avec HLN.be et Het Laatste Nieuws.

«A la VRT, nous ne sommes pas au courant de l’enquête. Si nous recevons de plus amples informations, nous prendrons les mesures appropriées», a brièvement répondu Hans Van Goethem.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique