Bélarus: l’UE interroge Bagdad sur son rôle dans la crise causée par Minsk

Josep Borrell
Josep Borrell - Belga Image

Josep Borrell s’est entretenu mardi avec le ministre irakien des Affaires étrangères Fouad Hussein «sur la manière de faire face au nombre croissant de citoyens irakiens traversant irrégulièrement la Lituanie depuis le Bélarus». «Il s’agit d’une question préoccupante non seulement pour un État membre, mais pour l’ensemble de l’UE. Nous comptons sur le soutien de l’Irak», a-t-il indiqué dans un message sur son compte twitter.

«Un itinéraire a été mis en place. Les migrants irakiens sont transportés par avion de Bagdad à Minsk, puis en bus jusqu’à la frontière lituanienne, qu’ils traversent de manière irrégulière. C’est la réponse du Bélarus aux sanctions», a accusé Josep Borrell dans un entretien publié jeudi par le quotidien espagnol El Pais. «Malheureusement, les migrants sont une fois de plus utilisés comme une arme», a-t-il déploré.

La majorité des migrants convoyés jusqu’en Lituanie sont des ressortissants irakiens et ils se verront refuser l’asile, a pour sa part précisé Adalbert Jahnz, porte-parole de la Commissaire aux Affaires intérieures. La question de leur retour rapide et de leur réadmission va se poser, a-t-il souligné.

La Lituanie, membre de l’UE et de l’Otan, a enregistré depuis le début de l’année 2.700 nouveaux arrivants. Partageant une frontière de près de 680 km avec le Bélarus d’Alexandre Loukachenko, le pays fait face à une augmentation marquée de ces arrivées. Frontex, l’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes, a promis d’envoyer 36 agents supplémentaires à cette frontière, selon la commissaire Johansson.

Les Etats membres de l’UE avaient adopté fin juin des sanctions économiques visant à toucher au portefeuille le régime d’Alexandre Loukachenko, mais ils en préparent de nouvelles. Les travaux sont en cours et des propositions seront soumises aux ministres des Affaires étrangères de l’UE lors de leur réunion le 21 septembre, a-t-on indiqué de sources diplomatiques européennes.

Notre sélection vidéo
Aussi en Politique