Van Snick au lendemain de son élimination des JO 2020: «Besoin de temps pour digérer»

Van Snick au lendemain de son élimination des JO 2020: «Besoin de temps pour digérer»
Photo News

« Il va me falloir du temps pour accepter toutes ces émotions, les digérer. Je dis souvent que lorsqu’on apprend à marcher, on prend le risque de tomber. Pour le judo c’est la même chose », a écrit Charline Van Snick lundi sur les réseaux sociaux au lendemain de sa défaite lors des repêchages en catégorie des -52 kg du tournoi de judo aux Jeux Olympiques de Tokyo.

La Liégeoise, 7e mondiale, a été battue par la Britannique Chelsie Giles (IJF 10). Victime d’un gros coup sur la tête, elle a même quitté l’aire de compétition du Budokan en chaise roulante dimanche dans la capitale japonaise.

« Le judo me challenge au quotidien, me pousse à me dépasser, me surpasser, me donne la force de traverser les épreuves de la vie. Et peu savent comme elles ont été nombreuses à jalonner mon chemin. J’ai été incisive, concentrée, combattante, dominante, déterminée. J’ai pris beaucoup de plaisir à combattre, à aller chercher au-delà de moi-même. Cela n’a pas été suffisant », a détaillé Van Snick.

La judokate de 30 ans, troisième à Londres en 2012 en moins de 48 kg, représentait les couleurs de la Belgique pour la troisième fois aux JO. Elle s’est dite « déçue et triste de ne pas avoir décroché une nouvelle médaille ». « J’y ai cru, j’en ai rêvé, la victoire était si proche et pourtant si loin », a-t-elle ajouté.

Aussi en Jeux olympiques