La piscine Flow à Anderlecht autorise le burkini, Georges-Louis Bouchez réagit

La piscine Flow à Anderlecht autorise le burkini, Georges-Louis Bouchez réagit
Belga

Le communautarisme, voilà un mot très souvent employé par Georges-Louis Bouchez (MR) ces dernières semaines. Et plus particulièrement dans la capitale. L’affaire du voile à la Stib est encore dans toutes les mémoires, la désignation d’une commissaire voilée comme commissaire du gouvernement à l’égalité des femmes et des hommes aussi. À chaque fois selon le même fondement, ces décisions vont à l’encontre de la neutralité de l’État.

Cette fois, ça n’est pas le voile mais bien le burkini qui provoque l’ire du président libéral. Depuis le 1er juillet, une piscine à ciel ouvert de 17 mètres de long sur 7 mètres de large a été ouverte à la digue du Canal, à Anderlecht.

Une excellente nouvelle pour les Bruxellois, à la recherche de liberté et de divertissement après la période douloureuse du Covid, dont les mesures actuelles sont moins strictes. Mais quelques détails du règlement de la piscine n’ont pas échappé à Georges-Louis Bouchez. « Burkini admis et heures réservées aux femmes. La folie communautariste continue », a-t-il indiqué sur Twitter.

Le président du MR ajoute d’ailleurs que son parti « interviendra au parlement bruxellois et au fédéral. »

« Nos valeurs sont mises à mal avec la complicité ignorante de certains. (La secrétaire d’État à l’Égalité des genres, à l’Égalité des chances et à la Diversité) Sarah Schlitz doit intervenir », affirme encore le président des libéraux francophones, dans un contexte de tension entre le MR et Ecolo.

Pas un problème

Pour Paul Steinbrück, cheville ouvrirère du projet, interrogé par nos confrères de la RTBF, le port du burkini ne pose aucun problème : « Pour nous, les matinées réservées aux femmes, ce n’est pas du tout religieux, c’est juste pour les femmes qui trouvent plus confortable de pouvoir nager entre elles. Et le burkini, oui pourquoi pas si c’est un maillot de bain spécifiquement pour la baignade, c’est autorisé comme c’est autorisé à Berlin et dans d’autres villes en Europe. »

Le port du burkini dans les piscines est un sujet clivant depuis quelques années, et il est clair que la sortie du président libéral viendra nourrir les débats politiques dans les jours à venir.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES